Un agriculteur meurt à la suite d'un écobuage mal maitrisé dans le sud de l'Ardèche

Un incendie a fait un mort dans la nuit du samedi 6 avril sur la petite commune ardéchoise de la Souche à une quinzaine de kilomètres d'Aubenas. La piste d'un écobuage mal maîtrisé est privilégiée. Un accident rare.

Il est 21h45 lorsque le service départemental d'incendie de l'Ardèche est appelé pour un feu de broussailles sur la petite commune de la Souche, dans les Cévennes ardéchoises, route de la Croix de Bozon sur la D19.

Dans le même temps, les pompiers reçoivent un appel d'une habitante de la commune qui s'inquiète de ne pas avoir vu rentrer son mari, parti sur ses terres pour démarrer un écobuage.

Le commandement renforce alors ses moyens : 5 camions, 2 ambulances. En tout, ce sont 52 pompiers qui sont mobilisés dont 4 équipes cynophiles avec des chiens de recherche.

Le corps du septuagénaire, un agriculteur de la commune, ne sera retrouvé qu'un peu après 3h30. La difficulté pour les pompiers étant de mener à bien ces deux missions d'extinction du feu et de recherche de victime.

La victime aurait fait une chute dans sa fuite

L'homme décédé aurait fait une chute en voulant échapper dans l'obscurité aux flammes et au dégagement de fumée, selon les premières constatations. Il a été retrouvé dans une zone en déclivité d'après les gendarmes de l'Ardèche.

Les écobuages sont autorisés en cette saison et déclarés. C'était le cas pour celui de la Souche. Le feu a-t-il été attisé par le vent ? Il est en tout cas extrêmement rare qu'un écobuage se termine aussi tragiquement.

Aucune trace suspecte n'ayant été retrouvée dans l'immédiat, la gendarmerie va procéder à un suivi de constatations avec sans doute des auditions dans les prochains jours.