Voitures électriques : l'Ardèche dispose d'un important réseau de bornes électriques pour circuler

Un véhicule électrique en cours de recharge à la borne de Saint-Sauveur-de-Montagut / © Nicolas Ferro
Un véhicule électrique en cours de recharge à la borne de Saint-Sauveur-de-Montagut / © Nicolas Ferro

La ruralité et un petit pouvoir d'achat ne seraient plus des freins pour rouler électrique. L'Ardèche possède depuis presque un an plus d'une centaine de bornes électriques. De quoi susciter l'envie de changer d'énergie.   

Par Nicolas Ferro

L'Ardèche possède 111 bornes électriques réparties équitablement sur l'ensemble de son territoire. Le maillage a été réalisé à raison d'une borne pour 3000 habitants.
 
Le succès des véhicules électriques en Ardèche
L'Ardèche se dote de plus en plus de bornes électriques ce qui permet aux habitants d'opter plus facilement pour ce mode de déplacement - V.Fize/N.Ferro


Cela signifie qu'un automobiliste de voiture électrique ne peut tomber en panne d'énergie quelque soit l'endroit où il se trouve dans le département. Et même s'il circule sur la montagne ardéchoise ! Vous pouvez visualiser l'ensemble de ces bornes sur cette carte.

 
Déploiement des Bornes de recharge pour véhicules électriques en Ardèche / © Syndicat Départemental d’Energies de l’Ardèche
Déploiement des Bornes de recharge pour véhicules électriques en Ardèche / © Syndicat Départemental d’Energies de l’Ardèche


Avec la Drôme, l'Isère, les Hautes-Alpes et la Haute-Savoie, l'Ardèche fait partie du réseau EBORN, pour le moment le plus important de France. Pas moins de 700 bornes électriques ont été déployées sur l'ensemble des cinq départements. Le syndicat de l' énergie de l'Ardèche (SDE)  a mis en oeuvre le déploiement de ces bornes pour véhicules électriques et hybrides. Même les vélos électriques peuvent s'y brancher !

Ces bornes sont accessibles 24h/24. Une recharge complète représente en moyenne 2 euros pour un véhicule. Pour le moment, environ 350 utilisateurs de voitures électriques circulent dans le département. C'est peu d'après la direction du syndicat mais le nombre de véhicules électriques devrait augmenter puisque l'offre en matière de recharge est désormais satisfaisante.

Sur le plan environnemental, toujours d'après leur évaluation, 460 000 kg de CO2 auraient été économisés par rapport au diesel depuis l'ouverture du service fin 2017.

 

Sur le même sujet

Les + Lus