• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

L'arrière petit-fils de Gandhi à Grenoble

Un amphi bondé et un auditoire captivé ce 27 septembre à l'école de management de Grenoble
Un amphi bondé et un auditoire captivé ce 27 septembre à l'école de management de Grenoble

Anand Gokani, médecin diabétologue au Grand Hôpital de Bombay, est arrivé jeudi 27 septembre à Grenoble pour un cycle de conférences de 3 jours. Il marche dans les pas de son célèbre aïeul, le Mahamatma.

Par Isabelle Guyader

Il ne lui ressemble pas vraiment physiquement et son nom ne révèle, à priori, rien de sa lignée. Pourtant tout les rapproche. Anand Gokani est l'arrière petit-fils de Gandhi. A 55 ans, ce médecin, engagé dans l'humanitaire, n'a jamais connu son arrière grand-père, décédé en 1948, mais il vit toujours avec lui, avec ses préceptes en tête.

A chaque conférence qu'il donne, il commence par retracer le parcours de son ancêtre "cet homme qui a eu le courage de se lever pour les grandes valeurs qu'il portait et défendait, la simplicité, la vérité et l'honnêteté".

"Partout où je vais", explique-t-il, "quand je dis que je suis l'arrière-petit fils de Gandhi, je vois de l'émerveillement dans les yeux de l'autre, alors que je ne le mérite pas. Je me sens simplement responsable de son héritage, comme tout le monde en Inde". L'humilité est de famille chez les Gandhi.

Jeudi 27 septembre, c'est à l'invitation de l'association humanitaire grenobloise "Enfants du Tamil Nadu", qui vient en aide aux orphelins dans le sud de l'Inde, que le médecin Anand Gokani est venu s'adresser aux étudiants de l'école de management de Grenoble (GEM). Une conférence en anglais, devant un amphithéatre bondé et un auditoire captivé.
En vidéo, L'arrière-petit de Gandhi
Etrange et saisissant contraste entre, d'un côté, le message de cet homme qui prône paix spiritualité et dépouillement et de l'autre côté les principes fondés sur la société de consommation enseignés dans cette école aux 150 étudiants qui l'écoutaient. L'une de ses devises a fait mouche: "no shoes to loose", "Pas de chaussures à perdre", entendez par là que l'attachement aux biens matériels est inutile et vain.

Habitué à s'adresser aux jeunes dans son pays, l'homme a aussi livré des conseils concrêts : "Déterminez des priorités, faites des listes, faites les choses les unes après les autres, dites-vous que la médiocrité n'est pas une option". Travailler dur, avoir un but, défendre ses propres valeurs, un message qui trouve un écho auprès de la jeunesse. "On se dit que les valeurs que défendait le Mahamatma sont encore très actuelles", a commenté une jeune étudiante conquise.

Ce vendredi 28 septembre, Anand Gokani a rencontré les élèves du lycée ITC de Corenc. Il avait aussi rendez-vous dans l'après midi avec des étudiants de l'école de puériculture du CHU de Grenoble. Thème de sa conférence : "Paix et Santé".

Gandhi: "Le Père de la nation Indienne" et guide spirituel


Né le 2 octobre 1869  à Porbandar, mort à Delhi le 30 janvier 1948,  Gandhi a contribué à conduire l'Inde à l'indépendance. Gandhi a inspiré de nombreux mouvements de libérations et de droits civiques autour du monde et de nombreuses autres personnalités comme Albert Schweitzer, Martin Luther King, Nelson Mandela, Steve Biko, le dalaï lama et Aung San Suu Kyi.

 / ©
/ ©
Gandhi a été reconnu comme le Père de la Nation en Inde, son anniversaire y est une fête nationale. Cette date a été déclarée Journée internationale de la non-violence par l'Assemblée générale des Nations unies.

Avocat ayant fait ses études de droit en Angleterre, Gandhi développa une méthode de désobéissance civile non-violente en Afrique du Sud, en organisant la lutte de la communauté indienne pour ses droits civiques. Devenu le dirigeant du Congrès national indien, il mena une campagne nationale pour l'aide aux pauvres, pour la libération des femmes indiennes, pour la fraternité entre les communautés de différentes religions ou ethnies, pour une fin de l'intouchabilité et de la discrimination des castes.

Gandhi conduisit la marche du sel, célèbre opposition à la taxe sur le sel. C'est lui qui lança également l'appel au mouvement Quit India le 8 août 1942. Il fut emprisonné plusieurs fois en Afrique du Sud et en Inde pour ses activités . il passa en tout six ans de sa vie en prison.

BO Film Gandhi - 1983





L"association " Les Enfants du Tamil Nadu"

Fondée en 2006, par un couple de Grenoblois,  Martine Amram et Patrick Drahé , passionnés par l'Inde, elle vient en aide aux orphelins de Madurai, au Tamil Nadu, dans le sud du pays.

Sur le même sujet

Béatrice Van Oost Directrice des centres examens de santé CPAM du Rhône

Les + Lus