L'art du portrait selon Delphine Maratier, photographe installée à Grenoble

Sa série de portraits autour de l'intimité, -rencontre avec une inconnue dans un hôtel-, a été récompensée lors des Rencontres de la Photographie à Arles l'été dernier. Delphine Maratier est photographe à Grenoble. 

Reportage vidéo. L'art du portrait est un art de la rencontre et de la lumière, qui révèle et qui laisse deviner. "Je m'inspire pas mal de la peinture, Rembrandt, Vélasquez, toutes les peintures où il y a des contre-jours, des clairs obscurs pour montrer l'intimité de la personne...", raconte Delphine Maratier, installée récemment en Isère, après avoir accompagné pendant un an les secouristes du PGHM de Grenoble et les CRS de Modane.

C'est à l'Agence France Presse qu'elle a fait ses débuts de photographe, puis en free lance pour la presse magazine. Des reportages qui l'ont menée de Kaboul aux favelas de Sao Paulo, en Ethiopie, au Sénégal ou en Inde, à la rencontre d'humains qui lui ont donné ce goût du portrait qu'elle développe aujourd'hui.

Reportage de Céline Aubert-Egret et Nathalie Rapuc-Mulac
durée de la vidéo: 02 min 32
portrait photographe Delphine Maratier

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
photographie culture art