Au lycée Champollion de Grenoble, l'égyptoloque passe du plâtre au bronze

Il est de retour. Champollion, penseur, appuyé sur un masque de sphinx, a pris place dans la cour du lycée grenoblois qui porte son nom. La statue de plâtre est même devenu de bronze et dépasse un homme. Le savoir de Champollion sur les hiéroglyphes a toujours un peu dépassé l'homme contemporain!

© France 3 Alpes
Dans la cour d'honneur du lycée du cours La Fontaine, la nouvelle statue de Champollion ne se rate pas: 2 mètres 40 pour 800kg de bronze! Ce lundi 22 septembre, l'établissement a dignement célébré son "retour" et son passage du plâtre au bronze. Recteur, élus, enseignants et 1800 élèves et étudiants... tout le monde était là pour découvrir le "colosse". 80 choristes du coeur de "Champo" ont aussi donné de la voix pour immortaliser l'événement. 

Images
durée de la vidéo: 00 min 35
IMAGES de la statue Champollion

Cette statue a une histoire. C'est d'abord celle d'un hommage de Bartholdi à Champollion. En 1867, l'artiste compose la statue en plâtre. Le projet de bronze, qu'il espérait tant, n'aboutit pas pour des raisons financières. Bartholdi obtient toutefois un bloc de marbre blanc nécessaire à l'exécution en un matériau définitif. Présenté au salon de 1875, l'oeuvre est acquise et déposée au Collège de France.

La veuve de Bartholdi offre, en 1905, le plâtre original à la ville de Grenoble. Présenté d'abord au musée, la pièce fut mise en dépôt au lycée Champollion pendant 60 ans, avant de revenir au musée en 1995. Ce transfert, lycéens et profs le vécurent très mal. Certains s'enchaînèrent même à la statue, symbole de l'établissement. La mairie promit alors une copie en bandes de plâtre. Une fois livré, le fac-similé est resté dans la salle de professeurs.

Avec cette arrivée d'un Champollion en bronze, c'est donc à Bartholdi que l'on pense en premier. Lui qui souhaitait, depuis le début, utiliser cet alliage pour faire sa statue.  

Diaporama
© DR
© DR
© Marie Michellier - France 3 Alpes
© Marie Michellier - France 3 Alpes
© Marie Michellier - France 3 Alpes

Si le lycée Champollion a été inauguré en 1887, c'est en 1923 qu'il a pris le nom de l'égyptologue. 1923 marquant le centenaire du déchiffrement des hiéroglyphes et c'était l'occasion de rendre hommage à deux frères très liés à la vie grenobloise, Jacques-Joseph Champollion, employé à la bibliothèque municipale, et plus particulièrement Jean-François Champollion qui a vécu près de 17 ans à Grenoble avant de devenir illustre avec sa découverte.

La création du bronze de Champollion aura coûté 23.000 euros. Le prix d'un symbole que le proviseur ne regrette pas, même s'il a fallu batailler. 

Interview
durée de la vidéo: 00 min 23
Interview du proviseur de "Champo"




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter