Auvergne Rhône-Alpes: "la solidité financière de la Région a permis d'affronter la crise COVID", selon L.Wauquiez

A 2 mois des élections, ce jeudi 29 avril 2021, Laurent Wauquiez, président LR d'Auvergne Rhône-Alpes donnait une conférence de presse avant la dernière assemblée plénière de sa mandature. L'occasion de rappeler la bonne santé financière de la région, un atout majeur lors de la crise COVID.

La région Auvergne Rhône-Alpes (archives)
La région Auvergne Rhône-Alpes (archives) © MAXPPP

Ce jeudi 29 avril 2021, les élus régionaux se réunissent en Assemblée plénière. Une assemblée "symbolique", qui est la dernière de la mandature, à deux mois des élections régionales et départementales. Le scrutin aura lieu les 20 et 27 juin prochains. Au programme de l'assemblée plénière : le dernier compte administratif de la mandature, le point sur la participation à la campagne de vaccination, le plan d'urgence aux agriculteurs touchés par le gel. 

"La Cigale et la Fourmi"

"Heureusement que nous avons préparé la Région, qui a bénéficié d'une force de frappe dont on a eu besoin quand la crise Covid est arrivée en 2020", a déclaré en préambule Laurent Wauquiez, qui ne cache pas être " un adepte de la fable "La Cigale et la Fourmi".  Laurent Wauquiez s'est félicité de la solidité financière de la collectivité; "des finances saines" et une santé qui ont permis selon lui d'affronter la crise Covid. "Durant quatre ans, on a redressé les finances, on a remis le bateau à flots, et on a été capable d'affronter la tempête", a-t-il martelé, évoquant la politique d'économie engagée sous sa mandature. Le président de l'exécutif régional a rappelé les actions engagées lors de la crise : notamment la fourniture d'équipements pour les personnels soignants, la fourniture de masques aux habitants de la région, la participation à la campagne de dépistage. Ou enfin le plan de soutien aux vaccinodromes.

Il a également évoqué des "investissements massifs" dans l’économie et près de 21.000 commerces, artisans et entreprises aidés durant la crise COVID. 

Aide "immédiate" aux agriculteurs victimes du gel

La Région a annoncé une aide d'urgence de 15 millions d'euros pour les agriculteurs touchés par l'épisode de gel du début du mois d'avril Certains arboriculteurs ont perdu la totalité de leurs récoltes de fruits. La Région affirme sa volonté d’agir rapidement pour accompagner les agriculteurs et les entreprises dépendantes de la production régionale. Laurent Wauquiez a avancé le chiffre de 12.000 exploitations de la région touchées par le gel. "Le but est de mobiliser 45 à 50 millions d'euros, notamment avec l'aide des départements. Mais la Région met 15 millions tout de suite !". Le but affiché par le président de Région : agir rapidement. 

 

Soutien à l'Académie de l'OMS

La Région a également fait le point sur le projet d'Académie de l'Organisation Mondiale de la Santé. Le bâtiment doit être livré d'ici 2023. Elle sera implantée au sein du Biodistrict Lyon-Gerland, à proximité du Centre International de Recherche sur le Cancer. L'objectif de l'Académie est de "devenir la structure de formation de référence au niveau mondial pour l’ensemble des professionnels de santé". "Un projet magnifique" qui s'inscrit dans la "tradition et la vocation lyonnaise", a rappelé Laurent Wauquiez. Pour soutenir ce projet de 59 millions d'euros, la Région a décidé de devenir acquéreur du bâtiment qui abritera l’Académie de l’OMS. Outre l'acquisition du bâtiment, l'investissement régional s'élève à près de 25 millions d’euros. La Métropole de Lyon et la Ville de Lyon participent également au financement du projet.

 "Ecœurante" affaire ERAI

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a été condamnée par le tribunal judiciaire de Lyon à verser plus de 10 millions d’euros dans l’affaire ERAI pour une ''faute de gestion ayant contribué à l’insuffisance d’actifs''. Questionné sur ce dossier, en marge de la conférence de presse, Laurent Wauquiez a vivement réagi et attaqué l’ancien exécutif: "Cette affaire est écœurante !" a déclaré le président LR de la région Auvergne Rhône-Alpes. La région était alors dirigée par le socialiste Jean-Jack Queyranne.

ERAI (Entreprise Rhône-Alpes International) est une association qui a vu le jour en 1987 pour aider les PME à trouver des marchés à l’international. Elle a été liquidée en 2015. L'année suivante, un rapport de la Chambre régionale des comptes avait épinglé la gestion de cette structure.

En raison du  risque de confusion entraîné par la condamnation de l’ancienne mandature, Laurent Wauquiez a tenu à préciser : "Cela ne touche ni de près ni de loin la gestion de la Région et l’équipe actuelle. Cela concerne à 100 % l’ancienne majorité". "Notre mandature ne s'est traduite par aucune dérive financière de notre gestion", a-t-il poursuivi. Le président de Région ne décolère pas : "Alors que nous avons fait des efforts financiers exemplaires, l’incapacité de gestion coupable dont a fait preuve la précédente majorité nous conduit à payer 10 millions d’euro" et il précise : "Ce n'est pas au contribuable de payer pour ça!". Laurent Wauquiez a précisé que la Région allait intenter une action en justice contre l'ancien exécutif. A savoir, une action récursoire afin de faire peser la responsabilité financière de cette affaire sur l’ancien exécutif. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région auvergne-rhône-alpes politique économie covid-19 santé société agriculture entreprises