L’Auberge de la Tour, dans le Cantal, obtient sa première étoile

L’Auberge de la Tour à Marcolès (Cantal) figure parmi les 50 nouvelles premières étoiles du Guide Michelin 2018. / © C.Bernard/France 3 Auvergne
L’Auberge de la Tour à Marcolès (Cantal) figure parmi les 50 nouvelles premières étoiles du Guide Michelin 2018. / © C.Bernard/France 3 Auvergne

Le 5 février 2018, l'Auberge de la Tour à Marcolès (Cantal) a reçu se première étoile au Guide Michelin. Déjà honoré par plusieurs guides prestigieux le jeune chef, Renaud Darmanin a su faire sa place sur l'échiquier de la gastronomie auvergnate.

Par D.Cros

Sur la page d'accueil de son restaurant on peut désormais lire : "Le chef Renaud Darmanin vous invite à découvrir son restaurant étoilé à Marcolès en Auvergne". Une belle récompense pour ce chef. Il a obtenu se première étoile, le 5 février, dans le célèbre Guide Michelin.


Avec sa femme, il a repris il y a deux ans les commandes de l’Auberge de la Tour, en plein cœur de la châtaigneraie Cantalienne dans la cité médiévale de Marcolès, labellisée "petite cité de caractère".
 

L'Auberge de la Tour à Marcolès dans le Cantal, "une charmante bâtisse en pierre datant du 17ème siècle" selon l'inspecteur du Guide Michelin. / © C.Bernard/France 3 Auvergne
L'Auberge de la Tour à Marcolès dans le Cantal, "une charmante bâtisse en pierre datant du 17ème siècle" selon l'inspecteur du Guide Michelin. / © C.Bernard/France 3 Auvergne


A 32 ans, Renaud Darmanin offre à ses clients une cuisine fine et goûteuse, mais surtout créative. Il travaille exclusivement des produits frais et valorise sans cesse dans ses assiettes les produits régionaux. Et ce n'est pas la distinction du guide Michelin qui va le détourner de sa manière de travailler.

Ce chef est bien connu dans le monde de la gastronomie. Diplômé de l’École Hôtelière de Chamalières dans le Puy-de-Dôme, il a eu de belles expériences dans des restaurants gastronomiques étoilés à Paris (Le Pré Catelan), à Lyon (Paul Bocuse) et Genève (Le Parc des Eaux-vives et le Royal Manotel).  

Renaud Darmanin a été récompensé à deux reprises par le Guide Gault & Millau : trophée "Jeune talent" Auvergne en 2014 et trophée "Innovation" Auvergne-Rhône-Alpes en 2016. Il a également reçu le prix de l’initiative par le Syndicat Hôtelier (l'UMIH) dans la catégorie "Restaurants" pour l’année 2015.

L’année 2018 est également, pour lui, une belle année avec cette première étoile au Guide Michelin et ce commentaire sur le site : "Une cuisine d’une grande finesse. Vaut l’étape ! ". Et le mot de l'inspecteur : "Une charmante bâtisse en pierre datant du 17ème siècle, avec sa tour d'angle et son escalier à vis. Le chef travaille uniquement de très beaux produits frais et réalise une cuisine fine et goûteuse, mariant avec talent le terroir à des épices d'ici et d'ailleurs".



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les lyonnaises veulent faire rentrer l'OL dans l'histoire du football

Les + Lus