À Aurillac, 600 personnes rendent hommage à Céline Michau, assassinée par son mari

À la fin de la marche blanche, les participants ont respecté une minute de silence devant la mairie d'Aurillac, ce samedi 5 mai. / © Yann Fournier-Passard/France 3 Auvergne-Rhône-Alpes
À la fin de la marche blanche, les participants ont respecté une minute de silence devant la mairie d'Aurillac, ce samedi 5 mai. / © Yann Fournier-Passard/France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

À Aurillac, 600 personnes ont participé à une marche blanche en hommage à Céline Michau, abattue d'un coup de fusil devant le collège de la Ponétie par son ex-mari le 25 avril 2018. Les participants ont aussi souhaité honorer la mémoire de toutes les victimes de violences conjugales en France.

Par V.P. avec Yann Fournier-Passard

La mort de Céline Michau, fin avril, avait ému tout Aurillac. Pour rendre hommage à cette femme, abattue par son mari, plus de 600 personnes sont descendues dans les rues de la préfecture du Cantal, ce matin du samedi 5 mai.

Le rendez-vous de cette marche blanche était fixé place des Carmes à 10 heures. Le cortège, composé de la famille, de proches ou encore d'anonymes, s'est ensuite dirigé vers la mairie en brandissant des portraits de la jeune femme. "Ne rien faire, c'est laisser faire" pouvait-on aussi lire sur certaines pancartes : selon les proches, Céline Michau se savait menacée par son ancien conjoint. Les manifestants ont respecté une minute de silence pour honorer la mémoire de la victime, mais aussi des autres femmes tombées en France sous les coups de leurs conjoints.

 


 

Le cortège est parti à 10 heures de la place des Carmes à Aurillac, pour rejoindre la mairie. / © Yann Fournier-Passard/France 3 Auvergne-Rhône-Alpes
Le cortège est parti à 10 heures de la place des Carmes à Aurillac, pour rejoindre la mairie. / © Yann Fournier-Passard/France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

 

Obsédé par son ex-femme

Séparée de son ex-mari depuis un an, cette assistante d'éducation de 38 ans, exerçant au collège de la Ponétie, avait été tuée de deux coups de feu devant son lieu de travail, le 25 avril 2018. Son ancien compagnon avait ensuite retourné son arme contre lui. L'homme, âgé de 46 ans, n'acceptait pas l'idée que son ex-femme puisse refaire sa vie avec une autre personne. 

 

Notre reportage à Aurillac (Cantal)

À Aurillac, 600 personnes rendent hommage à Céline Michau, assassinée par son mari
Reportage : Yann Fournier-Passard et Bruno Lebret. Montage : Amélie Després.

Sur le même sujet

Les + Lus