• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Carburants : comment les petites stations-service tentent de résister face aux grandes surfaces

Pour fidéliser ses clients, le patron de la petite station-service de Vic-sur-Cère (Cantal) sert ses clients à la pompe. / © Christian Darneuville/ France 3 Auvergne
Pour fidéliser ses clients, le patron de la petite station-service de Vic-sur-Cère (Cantal) sert ses clients à la pompe. / © Christian Darneuville/ France 3 Auvergne

Face à la forte hausse du prix des carburants, certains acteurs de la grande distribution se montrent offensifs, en vendant à prix coûtant. Dans les territoires ruraux comme le Cantal, comment les petites stations-service peuvent-elle survivre ?

Par V.C avec Christian Darneuville

Le prix de l’essence et du gasoil est en forte augmentation depuis le début de l’année. Certaines grandes enseignes ont décidé de faire un geste pour les consommateurs en vendant le carburant à prix coûtant. Mais les petites stations-service qui sont implantés dans les territoires ruraux comme le Cantal ne peuvent pas baisser leurs prix.  Pour survivre, elles doivent se réinventer.
 


Les clients servis à la pompe


Dans la petite commune cantalienne de Vic-sur-Cère qui se situe à une vingtaine de kilomètres d'Aurillac, les habitants ont le choix entre deux endroits pour faire le plein : les pompes libre-service du supermarché et une petite station-service indépendante.

Pour fidéliser ses clients, le patron n’hésite pas à servir les clients à la pompe. Un geste que beaucoup apprécient. La station fait aussi garage. Mais pour ce qui est des prix des carburants, impossible de rivaliser avec la grande surface voisine.

« Il y a des grandes enseignes qui vendent le carburant moins cher que le prix auquel je l’achète. On ne peut pas lutter ! A notre petit niveau, on fait ce que l’on peut », confie Fabien Beausoleil qui est garagiste.
 

Plus de services dans les stations 



Le nombre de stations-service ne cesse de diminuer en France ces dernières années. En 1980, le pays en comptait 41 500. En 2017, il restait seulement 11 147 stations, selon les chiffres de l’Union française des industries pétrolières (UFIP)
 



Alors pour survivre, les stations-service indépendantes doivent se diversifier et proposer toujours plus de services. C’est le cas de celle de Vézac dans le Cantal.

En plus du garage et de la station-service, le patron propose aux clients de laver leur voiture ou vend des bouteilles de gaz. Et nouveauté cette année, il vend également des pellets pour les chaudières à bois.
 


Il y a aussi le gasoil « grand froid » vendu par ces petites stations et que l'on ne trouve pas dans celles des grandes surfaces. Il fait parfois encore la différence mais personne ne sait pour combien de temps
 
Carburants : comment les petites stations-service tentent de résister face aux grandes surfaces


 

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus