Comment le département du Cantal mise sur l'agro-tourisme

Publié le
Écrit par MM avec Laetitia Theodore

Un test grandeur nature ! En plein cœur du Cézallier, la Chambre d'Agriculture du Cantal a convié des acteurs du tourisme de toute la France, à venir expérimenter de nouvelles offres de découvertes et de séjours. Engagé dans le programme européen VALSIPAM, le département envisage de construire des offres touristiques mettant en avant le patrimoine agricole.

Non, vous n’êtes pas dans les steppes de Mongolie ou dans la campagne écossaise mais bien sur le plateau du Cézallier. Quelques professionnels du tourisme sont venus tester, récemment, la destination. Parmi les circuits agro-touristiques testés, il y a, par exemple, la balade au milieu des gentianes ou dans les estives. « On a construit des offres d’une demi-journée, d’une journée ou deux jours sur le territoire du Cézallier. Par exemple, on a fait une journée au cœur des estives, expose Lisiane Lacanal, conseillère agro-tourisme de la Chambre d’Agriculture du Cantal. On tient à ce qu’on connaisse l’Histoire et, qu'en se baladant, on découvre toutes les richesses cachées. »

durée de la vidéo : 02min 06
Le plateau du Cézallier (Cantal) se fait tester ! ©L. Theodore / L. Ribes / A. Despres / France 3 Auvergne

L’agro-tourisme : la nouvelle tendance 

L'agro-tourisme. Une nouvelle mode, entre agriculture et tourisme, qui a séduit cet influenceur toulousain : « Il y a une envie d’évasion et une envie de comprendre ce qu’on mange aussi, explique Henri Azais. Si on fait une randonnée aujourd’hui c’est pour savoir comment on a fait du fromage, ici, dans les estives ». 

Cela tombe bien, le circuit testé s'arrête dans cette ferme-auberge pour le déjeuner. L’occasion de montrer la richesse du terroir cantalou : « Toute notre cuisine fait partie de notre patrimoine, estime Alexandra Lannez, gérante du GAEC des Gardes. Il faut le montrer aux gens. C’est un petit trésor du Cantal »

À la fin du circuit, l’heure est au bilan : « Il est très bien de tester, souligne Lisiane Lacanal, la conseillère en agro-tourisme. En discutant avec le guide montagne, cela nous a permis de voir, qu’en termes de sécurité, par exemple, il fallait faire attention. Nous sommes quand même en plein air et au milieu des vaches, ces points-là seront à retravailler ». 

Dès le printemps prochain, les touristes pourront découvrir, à leur tour, ces deux nouveaux circuits finalisés au cœur des estives ou en itinérance sur le volcan cantalien.







Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité