Coronavirus COVID 19 : à Aurillac, une distillerie fait don à l'hôpital de son stock d’alcool

Une distillerie d'Aurillac a fait don de son stock d'alcool au centre hospitalier pour les aider à lutter contre l'épidémie de Coronavirus COVID 19. / © J-J. Vermeersch
Une distillerie d'Aurillac a fait don de son stock d'alcool au centre hospitalier pour les aider à lutter contre l'épidémie de Coronavirus COVID 19. / © J-J. Vermeersch

Pour participer à l’effort collectif de lutte contre le Coronavirus COVID 19, un distillerie d’Aurillac a fait don de 300 litres d’alcool au centre hospitalier. Ces nouvelles réserves permettront à l’hôpital de fabriquer du gel hydroalcoolique à destination des soignants.

Par Solenne Barlot

Pour aider le centre hospitalier d’Aurillac à limiter la propagation du Coronavirus COVID 19 et à protéger efficacement les soignants, la distillerie Coudert, elle aussi basée à Aurillac, a décidé de faire don de son stock d’alcool. L’hôpital pourra ainsi fabriquer son propre gel hydroalcoolique. « Le centre hospitalier a fait une demande d’alcool agricole auprès de la chambre d’Agriculture. Ils m’ont contacté, nous avons vérifié ensemble que l’alcool dont nous disposions était adapté aux besoins de l’hôpital. C’était le cas alors ils sont venus le chercher », explique Jean-Jacques Vermeersch, patron de la distillerie. Suivant son exemple, une distillerie alsacienne a également fait don de ses stocks à l’hôpital le plus proche.

300 litres d'alcool fournis 

Pour correspondre aux critères des soignants, l’alcool doit faire au moins 90° et doit être complètement naturel. Celui utilisé par la distillerie étant de l’alcool à 96°, non transformé, il pouvait donc être transformé en solution hydroalcoolique. En tout, 300 litres ont été donnés par la distillerie, un effort qui en vaut la peine, pour Jean-Jacques Vermeersch : « C’est avec plaisir que je leur cède, on est dans l’urgence, il faut que tout le monde fasse un effort. En plus, j’espère que ça va permettre une prise de conscience de l’utilité d’avoir une diversité dans les activités locales. » La distillerie est au ralenti depuis le début de l’épidémie, ses principaux clients étant les hôtels et les restaurants.

Sur le même sujet

Les + Lus