Décès du joueur de rugby Louis Fajfrowski lors du match Aurillac-Rodez

Le jeune joueur Louis Fajfrowski est décédé lors du match amical Aurillac-Rodez (image d'illustration) / © France 3 Auvergne
Le jeune joueur Louis Fajfrowski est décédé lors du match amical Aurillac-Rodez (image d'illustration) / © France 3 Auvergne

Le joueur de rugby d'Aurillac, Louis Fajfrowski, est décédé vendredi 10 août 2018 à la suite d'un choc lors du match amical face à Rodez, au stade Jean-Alric. Sonné après un plaquage à l’heure de jeu, il a fait plusieurs malaises dans le vestiaire et n’a pas pu être réanimé par le SAMU.
 

Par Cyrille Genet

Lors du match amical de préparation entre les équipes d’Aurillac (Pro D2) et de Rodez (Fédérale 1) l’ailier Louis Fajfrowski, âgé de 21 ans, était sorti du terrain en seconde période à la soixantième minute de jeu après avoir été victime d'un plaquage. Sonné, il avait pu se relever avec l'aide des soigneurs avant de se rendre par ses propres moyens aux vestiaires, accompagné d'un médecin.

Arrivé dans les vestiaires il a perdu connaissance à plusieurs reprises un peu plus tard. Pris en charge par le service médical et les secours supplémentaires arrivés sur place, il n'a pas pu être ranimé. Il est décédé vers 20 heures comme l'a confirmé le Stade Aurillacois sur son compte Twitter.
 


Louis Fajfrowski avait rejoint le Stade Aurillacois en 2015 après avoir évolué pendant trois saisons chez les jeunes du Montpellier Hérault Rugby. Il comptait une vingtaine de matches en Pro D2 au cours des deux dernières saisons.

La Fédération française de rugby (FFR) a fait part dans un communiqué de son "immense tristesse" après avoir appris le décès de Louis Fajfrowski, faisant part de "total soutien" à la famille et au club du jeune joueur. "Par la voix de son président Bernard Laporte et de son vice-président Serge Simon, la FFR a adressé ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches"

Ce décès intervient alors que depuis plusieurs mois des personnalités comme le professeur de médecine Jean Chazal dénoncent la violence des chocs lors des matchs de rugby.

 

Sur le même sujet

Les + Lus