“On a énormément d’abandons” : l'appel à l'aide de la SPA du Cantal

C'est un appel à l'aide que lance la SPA du Cantal. Frappée par l'inflation et la baisse des adoptions, le refuge en appelle à la générosité.

C'est la dernière arrivée au refuge d’Arpajon-sur-Cère, dans le Cantal. Violette, nom donné par les bénévoles, a été déposée par la fourrière dans cette SPA. Comme elle, six autres chats adultes attendent d'être adoptés. Florence Gamel, directrice du refuge, indique : “Les adultes sont bien partis cette année. Peut-être qu’un chat coûte moins cher qu’un chien, aussi bien en nourriture qu’en frais vétérinaires”

L'année dernière, 150 chats ont été adoptés au refuge. D'autres sont moins chanceux… Au téléphone, une dame appelle pour abandonner son chien, devenu trop remuant. Un phénomène récurrent au sein de la SPA du Cantal : “Actuellement, c’est quotidien. On a énormément d’abandons”, indique Florence Gamel. 

durée de la vidéo : 00h01mn25s
“On a énormément de demandes d’abandon” : dans le Cantal, les animaux de la SPA victimes de l’inflation ©L. Theodore / R. Leloutre / B. Courtine / France 3 Auvergne

Des animaux qui coûtent trop cher 

Le prix des croquettes a bondi de 18% en un an et +22% pour les frais vétérinaires. Des augmentations qui poussent parfois les propriétaires à l'abandon et remplissent les box du refuge.

Avec l'inflation, le coût de prise en charge d'un animal approche désormais les 1000 euros en moyenne, pour un refuge…contre 850 euros, il y a encore quelques mois. Florence Gamel lance un appel au soutien : “On a besoin de dons financiers pour nous aider à payer les factures tous les mois”

Des dons qui pourraient permettre à ce refuge SPA de continuer son travail. L'année dernière, il a accueilli près de 300 animaux.