Cantal : la récolte des châtaignes s’annonce prometteuse

A Morjou dans le Cantal, les premières bogues de châtaignes sont tombées. La sécheresse n’a pas eu les effets craints sur les arbres. Au contraire, la récolte devrait être de bonne cette année avec des fruits sucrés et de beau calibre.
 

Cette année, la récolte des châtaignes dans le Cantal s'annonce plutôt bien.
Cette année, la récolte des châtaignes dans le Cantal s'annonce plutôt bien. © Laetitia Théodore / FTV
Dans le Cantal, à Morjou, la récolte des châtaignes se prépare. A l’ombre de deux arbres vieux d’au moins 200 ans, Joseph, 73 ans, se sent rajeunir. Joseph Labrunie, de l’association Maison de la Châtaigne, raconte : « Ca me rappelle mon enfance, quand j’avais plaisir à ramasser les châtaignes et surtout à en prendre quelques unes cuites pour mettre dans la poche et aller à l’école. Du coup j’ai toujours beaucoup de plaisir à les ramasser et à les manger ».

De bonnes conditions réunies

Dès le signal des premières bogues tombées, Joseph et Jérôme font le tour des vergers de la commune. Jérôme Château, de l’association Maison de la Châtaigne, souligne : « Les premières châtaignes ne font que tomber à l’heure actuelle. Il faudra encore attendre une dizaine de jours. Elles ont eu du soleil au bon moment, de la pluie sur la fin de maturité, et donc on a des fruits qui sont plutôt jolis dans l’ensemble ». Chacun de ces châtaigniers devrait donner une centaine de kilos de fruits.

Un arbre remarquable

Un peu plus loin, il y en a un à qui on pardonne toutes les facéties, notamment celle de produire les plus petites châtaignes de Mourjou. Avec 15 m de haut pour 7,5 m de circonférence, cet arbre a un âge canonique de 500 ans. Jérôme Château  ajoute : « Il est marqué par le temps, il est creusé, il est bossu par endroits. Il y a des petites figures qui apparaissent comme des gargouilles ». Joseph Labrunie  affirme : « Malgré ses toutes petites châtaignes, elles ont une capacité de germination extraordinaire là autour ». A ses pieds, ses jeunes pousses seront prochainement repiquées : l'ultime héritage de ce châtaignier, labellisé arbre remarquable de France, il y a quelques mois.
Avec son tronc particulier, cet arbre de Morjou a été classé "arbre remarquable".
Avec son tronc particulier, cet arbre de Morjou a été classé "arbre remarquable". © Laetitia Théodore / FTV

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie patrimoine