Cantal: le plein de fun et d'adrénaline avec le MadCow Festival

Le MadCow Festival s'est tenu du vendredi 30 juillet au dimanche 1er août à Cheylade dans le Cantal. Nature, musique, adrénaline : les trois mots d'ordre de la deuxième édition de ce festival. Glissade, funambulisme, musique électro étaient au programme. 2500 visiteurs étaient attendus.
Des épreuves qui s'inspiraient de Koh Lanta ont animé le festival
Des épreuves qui s'inspiraient de Koh Lanta ont animé le festival © Léa Breuil

Un seul mot d’ordre : lâcher-prise ! Après tous ces mois de confinement et de crise sanitaire, l’heure était au fun. Le MadCow Festival s’est tenu du vendredi 30 juillet au dimanche 1er août au lac des cascades à Cheylade dans le Cantal. Il promettait de la nature, de la musique et de l’adrénaline. Il a tenu parole.

Tête la première, les festivaliers se sont élancé du haut d’un toboggan. Attention à l’atterrissage plus bas dans le lac ! « Je ne connais pas la peur ! », annonce un jeune homme, bravache. Avant de rectifier, sourire aux lèvres: « J’ai très peur ! » Ils ont enchaîné les sauts, ont fait des pirouettes avant de plonger. Des ploufs ! Des splashs ! Parfois à plus de 4 mètres ! Ici on est venu tester ses limites. « C’est kiffer tout simplement », raconte une jeune fille blonde, trempée. «  Faire des trucs qui sortent de l’ordinaire et être content quand on rentre chez soi le week-end et se dire qu’on a fait des trucs de ouf ! »

2500 personnes étaient attendues au MadCow dans le Cantal
2500 personnes étaient attendues au MadCow dans le Cantal © Léa Breuil

Les plus aguerris ont même eu le droit de glisser du toboggan avec une bouée tractée. Réservé uniquement aux initiés. La bouée tractée, c’est la spécialité des Mad Cow, les organisateurs du festival. Une bande de Cantalous qui s’est fait connaître avec ses vidéos décalées et délirantes sur Youtube.

Plus sage, on pouvait s’initier à marcher sur un fil, on pouvait s’affronter dans des épreuves à la Koh-Lanta. Bref, il y avait de quoi décompresser. Une parenthèse au milieu de la crise du Covid-19. «  Là, on revit en fait parce comme tout le monde est vacciné ou a le passeport sanitaire ou est testé négatif, on a l’impression qu’on est un petit peu libre, on a une bouffée d’oxygène », confie une jeune femme, bandeau rouge sur le front après avoir testé son équilibre sur des poteaux de bois plantés dans les eaux du lac.

Les soirées étaient réservées à la musique électronique. 2500 personnes étaient attendues à ce festival.

durée de la vidéo: 01 min 59
Cheylade: MadCow Festival Nature adrénaline et musique

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival sorties et loisirs nature