COVID 19. Cantal : la traditionnelle chasse aux bonbons d’Halloween interdite

Cette année, dans le Cantal, les enfants ne seront pas autorisés à venir toquer aux portes pour donner le choix entre un bonbon ou un sort pour Halloween. Cette décision vient de la préfecture et est liée à la situation sanitaire du COVID 19. L'interdiction est en vigueur jusqu'au 1er novembre.

Dans le Cantal, le porte-à-porte d'Halloween est interdit jusqu'au 1er novembre inclus, en raison de la crise sanitaire du COVID 19.
Dans le Cantal, le porte-à-porte d'Halloween est interdit jusqu'au 1er novembre inclus, en raison de la crise sanitaire du COVID 19. © Alexandre MARCHI/MAXPPP
« Des bonbons ou un sort ? » : cette année dans le Cantal, le préfet a répondu et ce ne sera ni l’un, ni l’autre. Le traditionnel porte-à-porte des enfants pour Halloween est interdit et ce jusqu’au 1er novembre inclus. Cette décision préfectorale fait partie des mesures sanitaires pour endiguer la propagation du COVID 19 : « Dans le contexte de dégradation de la situation sanitaire, afin de prévenir tout comportement de nature à augmenter ou à favoriser les risques de contagion, le préfet du Cantal a pris un arrêté préfectoral n°2020-1426 en date du 23 octobre 2020 portant interdiction du porte à porte à l’occasion des festivités d’Halloween sur l’ensemble du département », précise la préfecture dans un communiqué.

Réduire les "activités sociales"

Les contrevenants s'exposent à 135 euros d'amende. La préfecture incite également à « réduire les activités sociales et les contacts familiaux qui sont souvent à l’origine de la propagation de l’épidémie », de manière « urgente ». En effet, le Cantal qui avait été relativement épargné lors de la première vague et avait bénéficié de l’effet confinement, semble rattrapé par le virus. Il reste cependant moins touché que ses voisins puydomois ou altiligérien, mais ces derniers temps, le taux d’incidence a grimpé à 229,7 pour 100 000 habitants entre le 17 et le 23 octobre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
halloween événements sorties et loisirs coronavirus/covid-19 santé société