Le département du Cantal vole au secours du centre thermoludique de Chaudes-Aigues

Depuis un an, à Chaudes-Aigues (Cantal), l'espace thermoludique du centre thermal Caleden est fermé suite à de graves défauts constatés sur la toiture.  Le conseil départemental a débloqué 700 000 euros pour lui permettre de fonctionner en attendant les travaux. 

La charpente, qui n'a que 10 ans, présente déjà des faiblesses.
La charpente, qui n'a que 10 ans, présente déjà des faiblesses. © Laetitia Théodore - France 3 Auvergne
Des morceaux de poutres pourries au sol, de l'isolant éventré, de la bâche sur le toit et des structures pour étayer la charpente : voici à quoi ressemble aujourd'hui l'espace thermoludique situé dans l'établissement thermal Caleden de Chaudes-Aigues (Cantal). 

Le problème vient du toit qui a très mal vieilli. Construite en 2009, la structure en bois affiche déjà un état alarmant. Les sondages réalisés pour sonder l'ampleur des dégâts ont montré de nombreux défauts. Dans l'espace thermoludique, où la condensation de l'eau chaude des bassins est très importante, toute la charpente est atteinte.Le problème est si grave que cette partie du centre thermal a dû être fermée en septembre 2018 face au danger que cela pouvait représenter. 

Didier Achalme, président de la SAEM Caleden estime qu'il y a eu des malfaçons : "Une charpente ne doit pas pourrir en 10 ans, c'est bien évident ! Donc nous avons intenté une action en justice de manière à déterminer les responsabilités et ça sera sur la base du rapport de l'expert que le juge pourra se prononcer sur la responsabilité de chacun."
 
La charpente présente des signes de pourrissement.
La charpente présente des signes de pourrissement. © Laetitia Théodore - France 3 Auvergne

L'expert judiciaire a jusqu'au 31 décembre pour établir les responsabilités. Le chantier pourrait alors enfin commencer. Mais en attendant, cela pèse sur les finances du centre thermal. Si la partie réservée aux curistes continue de fonctionner normalement, les 46 000 entrées par an de l'espace thermoludique manquent parmi les recettes : Caleden estime avoir perdu 900 000€, soit presque un tiers de son chiffre d'affaire.

"Les travaux vont être assez longs car ce sont des gros travaux." estime Jean-Marc Dolon, directeur général du centre. "L'établissement et l'ensemble de la commune ont besoin qu'on redémarre un centre thermoludique, qu'on rouvre une activité normale au plus tôt."

La semaine dernière, à l'unanimité, le conseil départemental du Cantal a volé au secours du centre thermal en débloquant une avance de 700.000 € que Caleden devra rembourser sous 2 ans. Cela doit permettre de maintenir à flot l'un des plus important employeurs de Chaudes Aigues et l'unique centre thermal du Cantal.
 
Le département du Cantal vole au secours du centre thermoludique de Chaudes-Aigues
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
thermalisme