INSOLITE. Dans le Cantal, ils veulent battre le record du monde de vitesse en char à voile sur rails

 A Landeyrat, dans le Cantal, 3 gérants d'un vélorail ont retrouvé, dans un hangar, un char à voile, vieux de 20 ans. Son châssis avait été adapté au roulage sur rails. Les 3 frères ont donc décidé de tenter de battre le record du monde de vitesse en char à voile sur rail, établi à 71km/h.

A Landeyrat, dans le Cantal, des passionnés font du char à voile sur les rails.
A Landeyrat, dans le Cantal, des passionnés font du char à voile sur les rails. © L. Ribes / FTV

A Landeyrat, dans le Cantal, un char à voile, entouré d'une mer de verdure, est poussé par les vents puissants du Cézallier. Difficile d’y croire, pourtant cet engin aussi insolite qu’improbable est bel et bien sur les rails. Arnaud Vauché, propriétaire du vélorail du Cézallier, explique : « La coque est celle d’un char à voille. Il a fallu une fabrication spéciale pour le châssis. Ca a été fabriqué sur mesure pour l’écartement du rail et pour être adapté aux roues de voie ferrée. C’est une coque de char à voile comme on peut en voir sur les plages, avec le même type de voile. Le châssis a été conçu par les fabricants du vélorail. L’engin dormait dans un hangar et on a décidé de le tester car on trouvait l’idée sympa. Je n’avais jamais fait de char à voile avant. C’est une découverte totale ».
 

durée de la vidéo: 01 min 46
Dans le Cantal, ils font du char à voile sur les rails

Un char qui dormait dans un hangar

Acquis par l'un des anciens propriétaires de ce vélorail, le bolide a dormi patiemment 20 ans dans un hangar avant de regoûter aux bourrasques et d'attirer à nouveaux les curieux. L’un d’entre eux indique : « Il y a autant de vent ici que sur la plage. Alors pourquoi pas ? En plus, c’est sur des rails, ça roule mieux que sur le sable ».
 

Battre un record du monde

Ce matin-là, il faut le coup de pouce de Gaston pour lancer la machine, car le vent est bien capricieux. Arnaud Vauché souligne : « Il y a une partie de chance aussi. Si on attend 5 minutes, peut-être que ça repartira pour une heure. C’est comme ça ». Fin avril, avec un vent conciliant, Arnaud et ses 2 frères ont réussi à rouler à près de 41 km/h. Assez pour envisager un défi complétement fou. Arnaud Vauché raconte : "Le record du monde est de 71 km/h. Encore une fois, il faut de bonnes conditions et je sais qu’on peut les avoir chez nous. C’est sûr".  Il ajoute : "On n’a pas les autorisations pour mettre le char à voile à disposition du grand public. On va tenter d’améliorer des choses au niveau du châssis pour essayer de gagner en vitesse et pourquoi pas viser ce record de vitesse". Le record devra peut-être attendre jusqu'à l'automne. Car dès le 22 mai, le vélorail rouvrira au public pour la saison estivale.
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite sport