INSOLITE. Vidéo : il remonte les pistes de ski du Lioran (Cantal) avec un paramoteur

Publié le Mis à jour le
Écrit par Solenne Barlot
Au Lioran (Cantal), un skieur a utilisé un équipement bien inhabituel pour remonter les pistes.
Au Lioran (Cantal), un skieur a utilisé un équipement bien inhabituel pour remonter les pistes. © Charles Dauzet

Partagée près de 50 000 fois, la vidéo fait le buzz sur Facebook : un skieur du Cantal remonte les pistes du Lioran à l’aide d’un paramoteur. Derrière cette vidéo insolite, MadCow, une équipe de Cantaliens spécialisée dans les sports extrêmes et la nature.

Publiée le 14 janvier, la vidéo a été partagée plus de 49 000 fois sur Facebook : un skieur remonte les pistes du Lioran, dans le Cantal, avec, dans son dos, un paramoteur. Sur l’air de « Ca plane pour moi », il glisse jusqu’au sommet, sous les regards des autres skieurs, intrigués par cet équipement : « C’est un moteur utilisé en parapente, dans les régions où il n’y a pas trop de montagnes. Cela permet aux parapentistes de décoller sur le plat. On a dérivé l’utilisation. Sur une piste verte, la Familiale par exemple, on peut remonter à 50 km/h, une piste rouge, ce sera plutôt à 25 km/h », raconte Charles Dauzet, originaire d’Aurillac, qui a tourné la vidéo.

"Pas de remontées mécaniques : pas de problème" ©MadCow

"On aime bien surfer sur l’actualité "

Charles Dauzet fait partie de l’équipe MadCow, à l’origine du projet. Depuis 6 ans, cette bande d’amis tourne des vidéos sur le thème des sports extrêmes, de la nature et de l’humour. « On essaye d’avoir des idées originales pour nos vidéos, de produire des choses qui n’ont pas encore été faites. On aime bien surfer sur l’actualité aussi, c’est ce qu’on a voulu faire ici avec l’arrêt des remontées mécaniques. On voulait montrer de manière rigolote qu’on peut quand même faire du ski et remonter les pentes », raconte Charles Dauzet. MadCow organise également des évènements, tels que le MadCow festival qui devrait avoir lieu cet été et qui sera un festival de musique avec pour thèmes « nature, musique et adrénaline » et aura lieu à Cheylade.

Un équipement bien encombrant

Pour autant, ce paramoteur ne peut pas être considéré comme une solution alternative aux remontées mécaniques : « Ça reste humoristique, en aucun cas ça ne peut remplacer les remontées mécaniques, car, une fois que vous êtes arrivés au sommet avec votre hélice, il faut redescendre avec. Ça fait quand même 30 kilos et 1,30 mètre de diamètre, redescendre une piste avec ça sur le dos, ce n’est pas top. C’est surtout pour s’amuser. Après, c’est très physique car l’hélice est lourde et elle produit une poussée importante qui a tendance à vous compresser vers le sol. Il faut quand même avoir les cuisses solides », plaisante Charles Dauzet. Cette vidéo, intitulée « Pas de remontées mécaniques, pas de problème », s’inscrit parfaitement dans l’actualité puisque les remontées ne seront pas rouvertes le 1er février, comme annoncé par le gouvernement le 20 janvier.  

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.