L'affiche insolite d'un curé du Cantal pour ramener les fidèles à l'église

L'affiche sur les portes de la cathédrale de Saint-Flour / © Montage de Philippe Boyer à partir d'AFP/KOVARIK Patrick
L'affiche sur les portes de la cathédrale de Saint-Flour / © Montage de Philippe Boyer à partir d'AFP/KOVARIK Patrick

« Venez à la messe ! N’attendez pas que d’autres vous y amènent... » Le message humoristique est, selon son créateur le père Philippe Boyer, recteur de la cathédrale de Saint-Flour (Cantal), une invitation à réfléchir sur la foi et la mort.

Par Solenne Barlot

L’affiche a fait le tour des réseaux sociaux. Placardée sur les portes de la cathédrale de Saint-Flour (Cantal), elle montre des hommes transportant un cercueil vers l’intérieur d’une église, avec l’inscription : « Venez à la messe ! N’attendez pas que d’autres vous y amènent… » L’idée vient du recteur de la cathédrale, l’abbé Philippe Boyer. Il dit avoir voulu interpeller fidèles et non-croyants sur la place des rites religieux dans le deuil : « C’est plutôt pour inviter à une réflexion qu’à la messe. »

Trouver du réconfort dans la religion

« Dans la mort, les gens trouvent le réconfort dans la religion, alors je voulais leur montrer qu’ils peuvent le trouver aussi dans la vie », poursuit Philippe Boyer. Si son initiative rencontre quelques détracteurs, les réactions sont le plus souvent positives : « Certains se sentent agressés parce que l’image du cercueil les renvoie à leur propre mort, mais la plupart ont un sourire, ça les interpelle. C’est un début de questionnement » se félicite l’abbé.

Dédramatiser la mort

Cet ancien restaurateur a trouvé la foi il y a 20 ans, et son engagement est resté le même : " Je voulais me mettre au service de Dieu et des autres. Le raisonnement est le même maintenant : je veux montrer à mes contemporains qu'on connait leurs questionnements, surtout vis à vis de la mort. Le côté un peu sarcastique, c'est pour dédramatiser la mort, qui fait partie de la vie." Le père Philippe Boyer n'en est pas à son premier coup d'éclat. Il avait déjà fait parler de sa paroisse en installant 600 000 abeilles sur le toit de la cathédrale de Saint-Flour

"Ce n'est pas le tout d'accompagner des cercueils"

Cette fois-ci, les visées n'étaient pas écologiques. L’objectif de cette affiche à l'humour grinçant était selon lui de bousculer l’image d’austérité de l’Eglise, mais aussi d’appeler vers la foi ceux qui souffrent ou sont isolés : « La communauté chrétienne doit être une communauté de veilleurs, nous veillons les uns sur les autres. Ce n’est pas le tout d’accompagner des cercueils, moi j’accompagne la vie quand elle est là. »

Sur le même sujet

Les + Lus