Center Parcs en Isère: deux manifestations en même temps à Roybon et Grenoble

Les "contre" le Center Parcs réunis devant le Conseil général de l'Isère / © Jordan Guéan - France 3 Alpes
Les "contre" le Center Parcs réunis devant le Conseil général de l'Isère / © Jordan Guéan - France 3 Alpes

Ce vendredi 21 mars, opposants et défenseurs du futur Center Parcs de la forêt des Chambaran ont manifesté à la même heure. Les "contre" étaient à Grenoble et les "pour" au pied de la statue de la liberté de Roybon. 

Par Franck Grassaud

14 heures. 250 personnes sont rassemblées devant le Conseil général, à Grenoble. On y voit des écologistes de Grenoble, des pêcheurs de la Drôme et bien sûr des habitants de Roybon. Tous se sentent concernés par la naissance d'un Center Parcs dans la forêt des Chambaran. En jeu, la gestion de l'eau et plus globalement la protection de environnement ou encore, plus simplement, la tranquillité. Le premier coup de pioche est prévu à l'automne, malgré les attaques répétées devant la justice. Cette manifestation sonnait donc comme un rappel au bon souvenir des élus, à la veille des Municipales.

 / © Jordan Guéant - France 3 Alpes
/ © Jordan Guéant - France 3 Alpes

Le discours de l'association "Pour les Chambaran sans Center Parcs" a un peu évolué au fil des mois. Cette fois, les opposants pointent "Pierre & Vacances" qui met en vente les cottages appelés à sortir de terre. "Un groupe qui perd de l'argent" et cette fragilité est jugée préoccupante. Les opposants dénoncent aussi les aides accordées par le Conseil général au projet. Au final, ils estiment que "le Centre Parcs, c'est au bas mot 112 millions d'euros d'argent public gaspillé", pas seulement en provenance du Département d'ailleurs, mais aussi en raison des cadeaux de TVA et autres déductions d'impôt pour les acheteurs de ces petites maisons. 

Les "pour" à Roybon


Pendant ce temps-là, à Roybon, autour de la statue de la liberté, une autre manifestation était organisée à l'initiative des commerçants et artisans et de "l'Association Vivre en Chambaran". Il s'agissait de "réaffirmer le soutien à l'implantation du Center Parcs". Symboliquement, les commerçants ont baissé le rideau de leur magasin pour répondre à la manifestation grenobloise. "C'est pour montrer ce que sera Roybon dans quelques années si le projet du Center Parcs de la Forêt des Chambaran n'aboutit pas!", expliquait-on. "Une grande majorité des Roybonnais et des habitants des Chambaran est favorable à ce projet, ne l'oublions pas!"

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus