Cet article date de plus de 6 ans

Center Parcs de Roybon (Isère): le tribunal de Grenoble suspend les travaux

Après une semaine d'examens des recours à la construction d'un Center Parcs à Roybon, le tribunal administratif de Grenoble a annoncé, mardi 23 décembre, la suspension des travaux mais pas du défrichement.
Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu mardi 23 décembre l'un des deux arrêtés du préfet de l'Isère qui autorisait les travaux de défrichement pour lancer ensuite le chantier contesté d'un futur Center Parcs à Roybon.

Le juge des référés a suspendu l'arrêté du 3 octobre dernier ayant délivré une autorisation à la société "Roybon Cottages" au titre le la loi sur l'eau. En revanche
il a rejeté trois recours visant un second arrêté, pris le 16 octobre 2014, qui autorisaient la destruction d'espèce protégées. La suspension d'un des deux référés
suffit à suspendre le défrichement.

Dans un communiqué, l'Association pour la démocratie, l'écologie et la solidarité (ADES) se félicite de la nouvelle: "Cette décision était attendue depuis l’avis très défavorable donné par la commission d’enquête à l’unanimité. Le Préfet aurait dû en tirer les conséquences logiques en ne donnant pas cette autorisation. Il a fait semblant de croire que la commission avait seulement donné des réserves qui pouvaient être levées. Un avis défavorable très motivé mettait en cause le projet lui-même et ce ne sont pas les quelques changements opérés à la va vite qui pouvaient donner le change."

Le groupe Pierre et Vacances dans un communiqué de presse a annoncé qu'il se réserve le droit de se pourvoir en cassation auprès du Conseil d'État, et ce après avoir analyser les motifs ayant conduit au rejet de l'autorisation des travaux.

Reportage Marion Feutry et Damien Borrelly

durée de la vidéo: 02 min 03
V2 Center Parcs Roybon délibéré tribunal administr

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
projet center parcs justice