Conséquence des coupures d'électricité liées aux chutes de neiges, les intoxications se multiplient en Isère

Depuis ce mercredi 20 novembre au soir, les pompiers de l'Isère ont dû intervenir à trois reprises dans le Nord-Isère pour des intoxications au monoxyde de carbone, conséquences indirectes des importantes chutes de neige.

Par Sophie Pellerin

Avec les coupures d'électricité qui se prolongent dans le nord du département de l'Isère, nombreux sont les habitants à avoir recours à des groupes électrogènes. Mais attention ! Le groupe doit forcément resté à l'extérieur du logement. Pour ne pas avoir suivi cette recommandation, trois foyers ont connu des intoxication au monoxyde de carbone, présent dans les gaz d'échappement du groupe électrogène.

Ainsi à Montagnieu, une famille de trois personnes a dû être hospitalisée au C.H de Bourgoin-Jallieu. A Four, c'est un couple qui a été intoxiqué par les gaz d'échappement d'un groupe électrogène mis en marche dans le garage de leur habitation. Leur état de santé a nécessité un placement en caisson hyperbare avant une hospitalisation au CH Edouard Herriot à Lyon.

Enfin, à la Côte-Saint-André, c'est un enfant qui a fait un malaise alors que le groupe électrogène était au sous-sol de la maison. Il a été transporté au centre hospitalier de Bourgoin-Jallieu pour un examen de contrôle.


A lire aussi

Sur le même sujet

Le "délit de solidarité" en appel à Grenoble

Les + Lus