Coronavirus : Bleu d’Auvergne, Saint-Nectaire, Fourme d’Ambert et Comté, des aménagements pour les producteurs

Le Bleu d'Auvergne, comme la Fourme d'Ambert, le Saint-Nectaire et le Comté bénéficient de conditions de fabrication aménagées pendant la crise du coronavirus Covid 19. / © Richard Villalon/MAXPPP
Le Bleu d'Auvergne, comme la Fourme d'Ambert, le Saint-Nectaire et le Comté bénéficient de conditions de fabrication aménagées pendant la crise du coronavirus Covid 19. / © Richard Villalon/MAXPPP

Conséquence de la crise du cornavirus, les conditions de fabrication des fromages d'appellation Bleu d'Auvergne, Saint-Nectaire, Fourme d'Ambert et Comté produits dans le Puy-de-Dôme, le Cantal et l'est de l'Ain ont été modifiées temporairement afin de limiter les pertes de lait.

Par Cyrille Genet avec AFP

Les règles très strictes encadrant la production des fromages d’appellation d’origine protégée Bleu d’Auvergne, Saint-Nectaire, Fourme d’Ambert et Comté ont été assouplie dimanche 20 avril car depuis début du confinement leurs ventes se sont écroulées et les producteurs doivent faire face à d’importants stocks de laits, avec le risque parfois de jeter leur précieuse matière première.

Concernant le Bleu d'Auvergne, le stockage à la ferme du lait nécessaire à sa fabrication passe à partir du 17 mars et pour un mois après la levée des mesures de confinement d'une durée maximale de 48 à 60 heures, détaille un arrêté publié dimanche 19 avril au Journal officiel. L'emprésurage en fabrication fermière pourra avoir lieu jusqu'à 26 heures au plus après la dernière traite (au lieu de 16 heures), et la conservation des fromages pourra se faire à une température descendant jusqu'à -5°C (au lieu de 0°C en temps normal).

Les fromages Saint-Nectaire entrés en congélation à partir du 12 mars (au lieu du 1er avril) pourront bénéficier de l'appellation lors de leur mise en vente l'année prochaine.

Des mesures similaires sont prises pour l'appellation d'origine protégée Fourme d'Ambert.

Dans le cas du Comté, les conditions du stockage du lait sont également allégées et le délai de distribution des fromages découpés passe de deux à cinq jours ouvrés.

Un secteur en très forte tension

Le pic habituel de production laitière printanier – le moment où les veaux naissent et où les vaches retrouvent les prairies après un hiver à l'étable - coïncide avec l'écroulement simultané de pans entiers de consommation sous l'effet du confinement obligatoire: fermeture des restaurants, marchés de plein air et baisse des exportations.

Résultat, l'Europe croule sous le lait et des organisations professionnelles appellent à plafonner la production et indemniser les producteurs, tandis que les ministres de l'Agriculture français et allemands exhortent la Commission européenne à une "approche coordonnée et européenne" et demande notamment un feu vert au "stockage privé" des denrées excédentaires.

Deux filières particulièrement touchées notamment par la fermeture des secteurs de fromage à la coupe dans les supermarchés et celle des marchés de plein air ont déjà annoncé des mesures: la filière du Comté va produire 8% de moins sur les trois prochains mois et d'autres comme le Saint Nectaire ont choisi de congeler leurs fromages blancs, afin de les affiner et les vendre plus tard.
 

Sur le même sujet

Les + Lus