Coronavirus Covid 19 : 2000 gendarmes mobilisés pour des contrôles exceptionnels dans la zone Auvergne-Rhône-Alpes

En cette veille de week-end, les gendarmeries sont à pied d'oeuvre pour empêcher les migrations de fin de semaine. Une opération coup de poing de 16 h à 20 h a été menée vendredi après-midi par 2000 hommes en AuRA. Ici, contrôle des usagers de la route au péage de Veauchette (Loire) dans le cadre du confinement lié à la pandémie de Coronavirus Covid-19 par la gendarmerie de la Loire. / © Rémy PERRIN/MaxPPP
En cette veille de week-end, les gendarmeries sont à pied d'oeuvre pour empêcher les migrations de fin de semaine. Une opération coup de poing de 16 h à 20 h a été menée vendredi après-midi par 2000 hommes en AuRA. Ici, contrôle des usagers de la route au péage de Veauchette (Loire) dans le cadre du confinement lié à la pandémie de Coronavirus Covid-19 par la gendarmerie de la Loire. / © Rémy PERRIN/MaxPPP

En cette veille de week-end, les gendarmeries sont à pied d'oeuvre pour empêcher les migrations de fin de semaine. Une opération coup de poing de 16 h à 20 h a été menée vendredi après-midi par 2000 hommes en AuRA.

Par Christian Conxicoeur

La France n'en est qu'au "début" de l'épidémie de coronavirus et le confinement de la population va être imposé avec plus de vigueur. Le gouvernement a donc prévenu, pas question pour l'heure de durcir les sanctions, mais les contrôles seront renforcés.

Et en cette veille de week-end, l'idée pour les forces de l'ordre d'Auvergne-Rhône-Alpes est bien de s'assurer que tout le monde reste chez soi. 
 

Ain, Cantal, Drôme, Loire, Puy-de-Dôme, Haute-Savoie : c'est à une grosse démonstration de force que s'est livrée la gendarmerie régionale en ce vendredi. Haro sur les inconscients tentés par une sortie week-end totalement hors de propos dans le contexte actuel.

Du côté de l'Ain, ce sont 38 postes de contrôles qui ont été mis en oeuvre pour une centaine de gendarmes. L'opération est à cette heure, toujours en cours. Des verbalisations ont été confirmées.

Côté ardèche, où une vingtaine d'élèves gendarmes ont été déployés en renfort (3700 en France), même son de cloche.

40 000 contrôles dans la drôme depuis mardi

Dans la Drôme, département de transit par excellence, 40 000 contrôle de véhicules ont été effectués depuis mardi sur des tranches horaires très larges (7h-21h). Aujourd'hui, pour cette opération exceptionnelle, 300 gendarmes ont investis 50 points de contrôles. 

La philosophie y est claire, nous explique le colonel Christophe Deshayes, qui commande le groupement de gendarmerie de la Drôme : "nous croisons une immense majorité de gens respectueux du confinement et 1% de contrevenants aux dispositions en vigueur, qui le font en connaisance de cause". "Pour ceux-là, c'est une contravention de quatrième classe -135 euros- et, pour les plus retors, une garde à vue."
 

La lutte contre la criminalité continue

Une mobilisation qui n'empêche pas l'engagement des équipes d'intervention pour lutter contre la "criminalité d'opportunité"... et de ce côté là, finalement, la situation simplifierait plutôt les choses. Parce que, en ce moment, un véhicule qui circule la nuit est -a priori- un véhicule suspect. Papiers SVP !
 

Week-end à la maison pour tous

Dès demain dans la Drôme, l'étau va se resserrer un peu plus dans ce département, puisque le préfet a signé un arrêté d'interdiction d'accès aux lieux de loisirs comme les parcs, les bords de lac, de rivière, les lieux de randonnée ou les espaces forestier. Et ce jusqu'31 mars.

Et dès demain, les effectifs disposés principalement sur les grands axes seront pour partie réorientés vers les villages et les lieux de loisirs ... interdits. Restez chez vous !

 

Sur le même sujet

Les + Lus