Coronavirus et déconfinement. Des maires des départements de la Loire et de la Drôme sont mécontents

Dans les départements de la Loire et de la Drôme, certains maires n’ont pas attendu pour réagir défavorablement aux différentes annonces faites autour du déconfinement. Le maire de Saint-Etienne (Loire) et le maire de Saulce-sur-Rhône (Drôme) ne cachent pas leur mécontentement.
La carte du déconfinement au 30 avril 2020, dévoilée par Olivier Véran, fait réagir certains maire, notamment ceux de Saint-Etienne (Loire) et de Saulce-sur-Rhône (Drôme).
La carte du déconfinement au 30 avril 2020, dévoilée par Olivier Véran, fait réagir certains maire, notamment ceux de Saint-Etienne (Loire) et de Saulce-sur-Rhône (Drôme). © France 3
Dans le département de la Loire, la réaction a été immédiate. Dévoilée pour la première fois ce jeudi 30 avril par Olivier Véran, ministre de la santé et des solidarités, la carte du déconfinement place tous les départements d’Auvergne-Rhône-Alpes en orange. Elle aurait pourtant dû apparaître "bicolore", comme l'avait annoncé le premier ministre Edouard Philippe dans son allocution du mardi 28 avril. 

Une décision qui semble troubler Gaël Perdriau. Le maire (LR) de Saint-Etienne (Loire) s’en est étonné sur son compte Twitter: "Donc pour aider les villes à préparer le déconfinement, les départements seront classés en rouge ou en vert… Résultat pour la Loire ce soir… Orange. Et ça continue encore et encore..."
 
Mise à jour quotidiennement par les services de l’Etat, cette carte doit permettre de déterminer où le virus circule le plus et dans quels territoires la capacité de réanimation hospitalière est saturée. En d’autres termes, quels départements seront plus ou moins déconfinés le 11 mai. D’ici cette date, ceux en orange pourront basculer dans le rouge ou le vert.
 

Dans la Drôme, le maire de Saulce-sur-Rhône persiste et signe

Déstabilisante la fameuse carte de déconfinement ? Pour Henri Fauqué, maire (DVG) de Saulce-sur-Rhône (Drôme) depuis 37 ans, elle ne change rien. Que la Drôme soit en rouge, orange ou vert, qu’importe. Il maintiendra son arrêté municipal du 23 avril visant à fermer les écoles de sa commune au-delà du 11 mai.

Une décision prise ce jeudi 30 avril, à la suite d’un courrier de la Préfecture de la Drôme l’enjoignant à retirer cet arrêté. "Si la loi du 23 mars a créé un régime d’état d’urgence sanitaire, et confié un pouvoir de police spéciale aux Préfets pour mettre en œuvre les mesures de lutte contre le Covid-19" répond-il au Préfet Hugues Moutouh "elle n’a pas fait disparaître le pouvoir d’administration des maires sur leurs bâtiments publics, et n’a pas plus fait disparaître les circonstances locales qui permettent au maire de déroger au pouvoir de police spéciale du Préfet."

Depuis la fin du mois d'avril, le maire de saulce-sur-Rhône s’inquiète notamment d’être "tenu responsable d'une éventuelle contamination au Covid-19 par un enfant porteur asymptomatique".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société politique polémique