Coronavirus : plus de 8.000 animaux abandonnés cet été, la SPA lance le "mois de l'adoption"

C'est hélas un record, la SPA a recueilli plus de 8.000 animaux cet été. Elle a lancé ce lundi 14 septembre "le mois de l'adoption", un concept inédit afin de multiplier les possibilités de trouver des adoptants, et surtout "d'échelonner" l'affluence des visiteurs en pleine crise de Covid-19

Le refuge de Chambéry a même recueilli des petits rongeurs
Le refuge de Chambéry a même recueilli des petits rongeurs © SPA de Savoie
Cette opération spéciale du "mois de l'adoption" s'étalera sur les trois prochaines semaines, dans les 62 refuges et Maisons SPA, à travers tout l'hexagone.

Elle a été lancée ce lundi 14 septembre, renforcée par une nouvelle campagne d'affichage avec un slogan phare "Adopter, c'est leur offrir la vie qu'ils méritent". 
 

Multiplier les occasions de rencontre... en toute sécurité sanitaire

L'objectif de ce "mois de l'adoption" est d'éviter "le rassemblement de milliers de visiteurs sensibles à la cause animale lors des journées portes ouvertes", Covid oblige, et "de concrétiser le projet d'adopter dans les meilleures conditions", explique la SPA.

Car dans le contexte actuel de la crise sanitaire, la Société Protectrice des Animaux ne peut en effet maintenir son traditionnel week-end des Portes Ouvertes rassemblant des milliers de visiteurs sensibles à la cause animale.

"Un afflux soudain de personnes serait un risque considérable pour les visiteurs, mais évidemment aussi pour les équipes salariées et bénévoles SPA travaillant en refuge".

Seul point positif, le recul de l'abandon de chiens

Sur les seuls mois de juillet et août, 8.558 animaux ont été abandonnés à la SPA. L'association se félicite toutefois d'un point positif: la diminution non négligeable du nombre des abandons de chiens (-14%).

En revanche, le nombre de chatons recueillis est en augmentation. "Le confinement n'a pas permis de réaliser de stérilisation et de nombreuses portées ont été amenées dans les refuges", déplore-t-elle.

Pendant le confinement, les refuges avaient mis en place "l'adoption solidaire", qui avait eu un certain succès, mais qui n'a pas suffi à endiguer la surpopulation des animaux abandonnés. Autre conséquence du confinement,plus inattendue, le recul des dons. La SPA du Dauphiné par exemple, avait lancé à ce propos un appel à l'aide...
 
Dans les Alpes, vous pouvez consulter l'adresse du site le plus proche de chez vous, sur nos trois départements, pour adopter votre futur compagnon ICI
    
    
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 animaux