Coronavirus : santé, poursuite d'études, stages, ce sondage qui révèle l'inquiétude des jeunes face à l'épidémie

Un sondage, réalisé par une entreprise grenobloise spécialisée dans le placement des jeunes diplômés, donne une image de leur état moral durant cette crise du coronavirus. Ils craignent qu’elle mette un coup de frein à leur projet professionnel.

Selon l'OIT, plus d'un jeune sur six se retrouve sans emploi en raison de la crise du COVID-19. Photo d'illustration.
Selon l'OIT, plus d'un jeune sur six se retrouve sans emploi en raison de la crise du COVID-19. Photo d'illustration. © Bruno Levesque
C’est une plateforme Internet spécialisée dans l’insertion des jeunes de 18 à 29 ans, wizbii.com, qui a réalisé ce sondage auprès de ses utilisateurs. 1119 jeunes Français se sont exprimés. Leurs réponses traduisent une forte inquiétude sur les conséquences de cette crise du Covid-19 pour leur avenir.

S’ils sont inquiets de la propagation du virus (76%), ils craignent plus que leurs proches soient infectés (86%) qu’eux-mêmes (52%).

C’est pour leurs études que les jeunes se font du mauvais sang. La fermeture des établissements de formation génère de l’inquiétude quant à la réussite de leur année, pour 75% des personnes interrogées.

A noter que les étudiants représentent prés de la moitié (46%) des personnes qui ont répondu au questionnaire. Et si les cours en ligne ont le mérite d’exister, ils ne rassurent pas franchement les étudiants. Ils estiment à près de 60% qu’ils ne donnent pas satisfaction.

 

La question de l'emploi


Mais c’est sur la question de leur emploi futur que s’expriment les inquiétudes les plus fortes. Plus de 80 % des jeunes de moins de 30 ans craignent que l’épidémie retarde leur projet professionnel et plus de 66% craignent carrément de ne pas trouver de travail suite à l’épidémie.

Conséquence immédiate, la majorité de la population interrogée a peur de rencontrer des difficultés financières suite à cette crise. Elle a déjà eu un impact sur le budget de près de 40% des personnes qui ont répondu au questionnaire.

Et ce n’est pas la gestion de cette affaire par les pouvoirs publics qui rassure les jeunes Français. Ils sont à peine 51% à faire confiance au gouvernement pour ralentir l’épidémie.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société jeunesse famille emploi économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter