Coronavirus : des recherches pour un vaccin en cours à Genève, des tests bientôt effectués sur des souris

Un vaccin contre le Covid-19 est en cours d'étude à Genève. Des essais pré-cliniques sur des souris seront réalisés dans les semaines à venir.

 Vaccin covid-19
Vaccin covid-19 © Jean-Luc Flémal / Maxppp
"Un vaccin sûr et efficace pourrait être le seul outil permettant un retour du monde à un sentiment de normalité", avait déclaré mi-avril le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres. Et nombreux sont ceux qui se sont lancés dans cette course effrenée : l'OMS comptabilisait au 11 mai dernier 110 projets de vaccins dont huit à l'essai. 

A Genève, plusieurs chercheurs - issus des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), la Faculté de Médecine de l’Université de Genève (UNIGE), le Centre de Recherche en Infectiologie de l’Université Laval de Québec (Canada) et MaxiVAX, société genevoise spécialisée dans les biotechnologies - collaborent à la mise au point d'un vaccin et réaliseront des essais cliniques sur des souris dans les semaines à venir. 
 

Encapsulation cellulaire

L’objectif des travaux menés conjointement par les quatre équipes est de développer un vaccin combinant un immunostimulateur et une cible spécifique du coronavirus. La cible est la protéine de surface Spike, administrée par une injection intradermale avec l’immunostimulateur, dont le rôle est de produire un adjuvant capable de stimuler le système immunitaire. Ce dernier est implanté sous la peau par encapsulation cellulaire.
 
Encapsulation cellulaire
Encapsulation cellulaire © Hôpitaux universitaires de Genève
 

Une technique déjà en cours de test en oncologie

"Cette technologie a déjà été testée en phase II sur des souris en oncologie", explique l'hôpital de Genève. Les chercheurs partent d'une étude qui est déjà en cours, qui a déjà donné des résultats prometteurs. Et ils vont tenter d'appliquer les mêmes techniques pour élaborer un vaccin contre le SARS-CoV-2."

D'après les chercheurs, si les premiers essais sur les souris sont encourageants, alors un essai clinique pourrait être mis en place prochainement.

 
L'encapsulation cellulaire
La technologie d'encapsulation cellulaire sert à envelopper des cellules dans une membrane semi-perméable, puis de l’injecter chez des patient·es afin de diffuser en continu la substance désirée. La fonction de la membrane est de protéger les cellules implantées contre l’immunité cellulaire de l’hôte sans qu’aucun traitement immunosuppresseur ne soit nécessaire. Cette technologie est parfaitement adaptée à l'administration chronique et/ou localisée de protéines recombinantes telles que les immunostimulateurs. Elle se prête donc certainement à la diffusion de l’adjuvant appelé GM-CSF (voir ci-dessous) pour obtenir ainsi une vaccination efficace.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus suisse international santé société vaccins
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter