Cet article date de plus de 8 ans

Coup d'envoi de la campagne des Restos du coeur en Isère, Savoie et Haute-Savoie

Pour la 28e année, les restos du coeur ouvrent ce lundi 26 novembre dans les Alpes comme dans le reste de la France. En Isère, en Savoie et en Haute-Savoie, une trentaine de centres d'accueil attendent les plus nécessiteux.


Une nouvelle campagne sous le signe de l'inquiétude

"Tous les ans, quand on démarre la campagne, on n'a pas de quoi aller jusqu'au bout", souligne le président national des Restos du coeur, Olivier Berthe, aux côtés de Véronique Colucci, la veuve de Coluche, fondateur des Restos en 1985.

L'inquiétude porte sur une incertitude: le programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD), qui permet de distribuer des repas à 18 millions d'Européens dans le besoin, dont 4 millions de Français, va-t-il être renouvelé ? Ce programme permet de financer 23 % des repas servis par les Restos.

Malgré les dons, qui représentent 52% du budget, et les revenus générés par les Enfoirés (15%), "on n'a pas de baguette magique", avoue M. Berthe.


Le président national est d'autant plus inquiet que, depuis l'ouverture des inscriptions en novembre pour bénéficier de l'aide des Restos, "toutes les permanences ont constaté entre 5 à 7 % d'inscriptions supplémentaires" par rapport à novembre 2011.

Une nouvelle population pour les restos du coeur

"La tendance qu'on constate depuis plusieurs années s'est confirmée encore en novembre avec les inscriptions: il y a toujours plus de familles, toujours plus de personnes à aider, et ces personnes sont dans des situations de plus en plus inextricables", explique Olivier Berthe.

Les mères seules avec enfants représentent 40% des personnes accueillies, devant les personnes âgées et les jeunes.

"Leur pouvoir d'achat est de plus en plus rongé par les frais de logement ou d'énergie, et comme elles ont de toutes petites ressources, elles n'arrivent plus à faire face aux dépenses alimentaires", note Olivier Berthe.


Une trentaine de centres d'accueil dans les Alpes du Nord


Avec presque 1800 bénévoles, les antennes des Restos des Alpes du Nord envisagent de distribuer pas loin de 3 millions de repas cet hiver.

On voit, ici comme ailleurs, apparaître une nouvelle catégorie de personnes en détresse: les actifs qui, malgré un emploi, n'arrivent pas à s'en sortir. C'est notamment le cas à Grenoble.


Liste des centres de distribution alimentaire : 
- en Isère : Echirolles - L'Isle d'Abeau, St Maurice l'Exil, Vienne, Fontaine, La Mure, Penol, Villefontaine, Grenoble nord, Grenoble sud, La Tour du Pin, Tignieu Jameyzieu, Morestel, St Marcellin, Tullins.
- en Savoie : Aiton, Aix les bains, Albertville, Chambéry, Chindrieux, Modane, Moutiers, St Etienne de Cuines, la Ravoire, St Julien Mont Denis
- en Haute-Savoie : Annecy, Rumilly, Thonon, Cluses, Annemasse, Faverges.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité