Coup de filet dans l'Ain : une dizaine de personnes interpellées

Une vaste opération de gendarmerie a permis de démanteler une escroquerie à l'assurance sociale  au détriment d'ouvrier agricoles polonais qui étaient exploités par plusieurs exploitations maraîchères du Rhône et de l'Ain. Le préjudice se monterait à 2,5 millions d'euros. 

Une centaine de gendarmes, pilotés par le groupement de gendarmerie de l'Ain, ont lancé un vaste plan d'interpellations dans l'Ain, l'Isère et la Drôme. Les gendarmes étaient à la recherche d'un trafic de main d'oeuvre agricole polonaise pour travailler sans couverture sociale pour le compte d'exploitations agricoles locales.

Les hommes, polonais, travaillaient dans des conditions très rustiques, pour 5 euros de l'heure durant une dizaine d'heures par jour. 

Les enquêteurs ont interpellé dix personnes lors de cette opération. On dénombre six maraîchers de l'Ain et du Val de Saône, ainsi que le gérant d'une agence d'intérim basée dans la Drôme. 

Par ailleurs, selon les enquêteurs, près de 350 000 euros en liquide ont été saisis dans les exploitations agricoles. La fraude s'élèverait à 2,5 millions d'euros. Seul le gérant de l'agence d'intérim a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire à ce jour. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité