Covid-19 : la Suisse durcit à nouveau ses mesures sanitaires en raison "des variants du virus plus contagieux"

La Suisse a annoncé, ce mercredi 13 janvier, une nouvelle série de mesures pour maîtriser l'épidémie de Covid-19. Les autorités craignant notamment une recrudescence rapide en raison de la présence de variants du coronavirus plus contagieux.

Les autorités ont annoncé ce mercredi 13 janvier une nouvelle série de mesures à Berne.
Les autorités ont annoncé ce mercredi 13 janvier une nouvelle série de mesures à Berne. © Fabrice Coffrini AFP

Ces nouvelles restrictions prendront effet à partir du lundi 18 janvier, le télétravail deviendra obligatoire, les magasins ne vendant pas des biens de consommation courante devront fermer et les manifestations privées et les rassemblements seront soumis à de nouvelles restrictions, a annoncé le gouvernement fédéral.

Les restaurants, établissements culturels, installations de sport et de loisirs, qui sont fermés déjà depuis le 22 décembre, le resteront jusqu'à fin février. C'est cinq semaines de plus que ce qui était initialement prévu.

Ces décisions sont justifiées aux yeux du Conseil fédéral, parce que "la situation épidémiologique demeure extrêmement tendue : le nombre d'infections, d'hospitalisations et de décès ainsi que la charge pesant sur le personnel de santé restent très élevés".

Qui plus est, les nouveaux variants hautement contagieux "augmentent le risque d'une nouvelle recrudescence des cas, laquelle serait difficilement contrôlable", soulignent les autorités.

Dans plusieurs pays, où les nouveaux variants se sont largement propagés, le nombre de cas a fortement augmenté ces dernières semaines, notent les autorités suisses. "Le Conseil fédéral ne dispose d'aucun élément permettant d'affirmer que la situation évoluera différemment en Suisse". Selon les premières estimations, les nouvelles variantes sont 50 à 70% plus contagieuses.

Si la Suisse a été relativement épargnée par la première vague de la pandémie au printemps, elle a pris de plein fouet la deuxième à l'automne -faute de mesures adéquates pendant l'été- et a du mal à en prendre le contrôle.

Le taux de positivité reste très élevé, à quelque 16,4%, et la pandémie fait en moyenne une centaine de morts par jour depuis des semaines. Au total, l'épidémie a coûté la vie à un peu moins de 8.000 personnes, dans un pays qui compte 8,6 millions d'habitants.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société suisse international