Covid-19 : Test PCR négatif obligatoire dès ce lundi 8 février pour l'entrée en Suisse par avion

La décision, prise la semaine dernière par le conseil fédéral entre en vigueur ce lundi 8 février. Les personnes venant de l’étranger par avion devront montrer un test Covid négatif. Les données des voyageurs seront enregistrées. La période de quarantaine peut en revanche être assouplie.

Aéroport de Genève. Le trafic a été réduit au "minimum absolu"
Aéroport de Genève. Le trafic a été réduit au "minimum absolu" © Fabrice Coffrini AFP

Depuis ce matin, une règlementation plus stricte est en vigueur dans les aéroports suisses. Un test PCR négatif est exigé à l'entrée du pays. Il doit avoir été effectué au plus tard 72 heures auparavant. Seuls les enfants de moins de douze ans sont exemptés.

"Les voyageurs qui ne peuvent pas présenter de test négatif à leur arrivée disposent de 48 heures pour contacter le canton compétent, sous peine d’amende.Ce sont les compagnies aériennes qui sont chargées de contrôler que les passagers disposent d’un résultat de test PCR négatif avant l’embarquement" indiquent les nouvelles dispositions.

Conséquence : les compagnies aériennes qui s'attendent à une baisse de ses voyageurs ont encore réduit leurs opérations aériennes. À Genève, le trafic aérien a été réduit à un "minimum absolu" jusqu’à la fin février. De nouveaux vols ont également été annulés à Zurich.

 

Une quarantaine réduite à sept jours dans certaines circonstances

La période d’isolement de dix jours à compter du dernier contact avec une personne infectée ou de l’entrée en Suisse en provenance d’une zone à risque peut désormais être raccourcie.

Une condition, que la personne passe un test après sept jours et que le résultat soit négatif. "L’accord de l’autorité cantonale compétente est également requis. La personne doit assumer elle-même le coût du test. Les quarantaines s’appliquent également aux enfants."

Les données des voyageurs systématiquement enregistrées

En outre, les données de presque tous les voyageurs seront désormais systématiquement enregistrées, qu’ils arrivent par avion, bateau, bus ou train. La Confédération a créé un nouveau formulaire électronique .

 Cette mesure "s’applique à tous les types de voyages", a expliqué Patrick Mathys, responsable de la section de gestion de crise de l’OFSP.

Les contrôles seront principalement menés dans les aéroports. "Il y aura des contrôles aléatoires, mais pas généralisés aux frontières terrestres". Ce formulaire a pour but de renforcer la stratégie de mise en quarantaine et d’isolement des personnes venant de l’extérieur de la Suisse, selon l’OFSP.

Les frontaliers sont dispensés de cette obligation d’enregistrement.

 

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société transports aériens transports suisse international