On vous en dit plus sur les mesures Covid à compter de ce lundi 28 septembre dans le Rhône, l'Ain, la Loire et la Drôme

Dans plusieurs départements de la région, des mesures Covid ont été renforcées. La plupart prennent effet à partir de ce lundi 28 septembre. La métropole lyonnaise et l'agglomération stéphanoise sont particulièrement visées. La Loire, la Drôme et l'Ain sont également concernées. 

Les jeunes sont les principaux concernés par les nouvelles mesures. Objectif des autorités sanitaires : éviter les rassemblements au cours de soirées, où les gestes barrière et le port du masque ont été trop peu respectés
Les jeunes sont les principaux concernés par les nouvelles mesures. Objectif des autorités sanitaires : éviter les rassemblements au cours de soirées, où les gestes barrière et le port du masque ont été trop peu respectés © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Dans le Rhône :

Dès ce samedi 26 septembre, le port du masque est étendu à sept nouvelles communes  de 6 heures du matin à 2 heures du matin : Saint-Priest, Rillieux, Sainte-Foy-lès-Lyon, Givors, Francheville, Chassieu et Belleville-en-Beaujolais. Un masque obligatoire dans plusieurs communes du pourtour lyonnais (Bron, Caluire, Décines-Charpieu, Écully, Saint-Fons, Saint-Genis-Laval, Tassin-la-Demi-Lune, Vaulx-en-Velin, Vénissieux et Villefranche-sur-Saône) depuis le début de cette semaine.

Dans le reste du département, le masque est obligatoire. Il est nécessaire de le porter dans un rayon de 50 mètres autour des établissements scolaires et d’enseignement supérieur, ainsi qu’aux arrêts de cars et de bus. Idem aux abords des centres commerciaux, des salles de spectacles et des salles de sport.

Dans le cadre des mesures visant à limiter les rassemblements d’étudiants et de jeunes, les fêtes étudiantes sont seront interdites à compter du lundi à minuit. Il en va de même pour les événements festifs et familiaux (mariages, baptêmes, tombolas, événements associatifs, anniversaire). A ce titre, les salles des fêtes, les salles polyvalentes et bien entendu les salles de réception, publiques ou privées ne peuvent recevoir du public. Seules les réunions professionnelles ou associatives sont acceptées. A condition de respecter scrupuleusement les règles sanitaires.
 
Les jeunes ont été très nombreux ces dernières semaines à se faire tester. Peu affectés par la maladie, ils sont néanmoins parfois porteurs asymptomatiques et donc propagateurs possibles du virus
Les jeunes ont été très nombreux ces dernières semaines à se faire tester. Peu affectés par la maladie, ils sont néanmoins parfois porteurs asymptomatiques et donc propagateurs possibles du virus © AFP


Dans la Loire :

Le département étant placé en zone de circulation active du virus, l’ensemble de l’agglomération de Saint-Etienne est placée en zone d’alerte renforcée, précise la préfecture de la Loire. De même que les villes de Roanne, Riorges, Mably et Le Coteau.

Conséquence : le porte du masque est obligatoire à proximité des établissements d’enseignement, des crèches et des gares, ainsi que dans les centres commerciaux et les arrêts des transports en commun. Mêmes règles sur les marchés et autres espaces de vente en plein air, comme les vide greniers, les brocantes. Interdiction également des rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique.
Si la jauge tombe à mille spectateurs (hors organisateurs) ou participants pour tous les événements culturels ou festifs, les salles des fêtes ou polyvalentes, tout comme les chapiteaux ne peuvent accueillir plus de 30 personnes.  
A Saint-Etienne et toutes les communes de l’aire métropolitaine ainsi que dans le Roannais, salles de sport et gymnases seront fermés à compter de ce samedi, pour une durée de 15 jours dans un premier temps, indique la préfecture. Seuls les clubs amateurs sont concernés par l’interdction dans les gymnases, les scolaires et les clubs pouvant continuer à programmer des entrainements.

Côté festif, les mariages et les fêtes de famille sont interdits de rassemblement. Les cérémonies civiles et religieuses peuvent cependant se dérouler à condition de respecter les distanciations réglementaires et les nécessités sanitaires.
Si dans la Loire, les piscines restent pour l’instant ouvertes (vestiaires collectifs inaccessibles), les bars (pas les restaurants) doivent désormais fermer leurs portes à 22 heures à compter de lundi. Une mesure prise là-aussi pour deux semaines.


Dans la Drôme :

L’évolution des mesures est notoire dans le département. Toutes les manifestations sont limitées en ce qui concerne leur nombre de participants. Ainsi, dix personnes maximum, que l’événement se tienne en lieu ouvert ou sur la voie publique, informe la préfecture qui en profite pour inviter les organisateurs à reporter autant que possible les dits événements.
Quant au port du masque, il est étendu aux marchés et à proximité des établissements scolaires du primaire et du secondaire.

Dans l’Ain :

Dans ce département qui reste classé rouge, la principale mesure est la limitation à 30 personnes aux manifestations privées tels que les mariages, les anniversaires, les baptêmes, etc. Le port du masque dans les lieux accueillant du public et sur les marchés reste plus que jamais d’actualité. La préfecture a annoncé un renforcement des contrôles de police et de gendarmerie.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société