La cristallographie souffle ses cent bougies à Grenoble

Il y a cent ans naissait la cristallographie, une science issue de l'observation des minéraux. Elle explore les structures atomiques de la matière et est à la base des progrès scientifiques depuis un siècle avec des applications dans tous les domaines.

Par Ana Koroloff

La cristallographie est centenaire ! Cette science nous plonge dans l'infiniment petit. L'observation des minéraux existait déjà dans l'antiquité. Les propriétés physico-chimiques d'un cristal sont étroitement liées à l'arrangement spatial des atomes dans la matière. Cette science est en rapport avec des disciplines aussi diverses que la physique, la chimie, les mathématiques, la biophysique, la biologie, la médecine, la science des matériaux, la métallurgie ainsi que les sciences de la terre.

L'état cristallin est défini par un caractère périodique et ordonné à l'échelle atomique ou moléculaire. Les scientifiques ont découvert que cet état n'était pas réservé à la géologie ou à la glace, mais qu'il s'étendait aux atomes. L'institut NEEL à grenoble a prévu de nombreuses expositions et des ateliers pédagogiques en 2013 pour fêter la discipline. 

La cristallographie souffle ses cent bougies à Grenoble


Sur le même sujet

Romain Bardet donne son nom à 2 parcours cyclo dans le Cantal

Les + Lus