Damien Saboundjian, policier originaire de Grenoble, aux Assises de Seine-Saint-Denis

Le procès d'un policier originaire de Grenoble s'est ouvert ce lundi 11 janvier au Tribunal de Grande Instance de Bobigny en Seine-Saint-Denis. Il est accusé d'avoir tué un délinquant en cavale d'une balle dans le dos mais affirme avoir agi "en état de légitime défense", le fugitif étant armé.

Par France 3 Alpes

C'est à l'hôtel de police de Grenoble, que Damien Saboundjian travaille désormais. Interdit de port d'arme, il réceptionne les appels du 17 et oriente les secours. « J'aime toujours mon métier » a-t-il dit au premier jour de son procès.

Le fonctionnaire grenoblois, âgé de 36 ans, est jugé cette semaine devant les Assises de Seine-Saint- Denis pour "violence volontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donner".

Les faits remontent au 21 avril 2012. Ce soir là, Amine Bentounsi, un braqueur en cavale, condamné à 22 ans de réclusion est repéré dans ce bar à Noisy-le-Sec en Seine Saint-Denis. Avec trois de ses collègues, Damien Saboundjian se rend sur place et tire à quatre reprises sur le braqueur. Ce dernier décédera d'une balle dans le dos. Le policier affirme "avoir répondu à une menace".

Bavure ou légitime défense ? C'est la question à laquelle devra répondre le procès. Le gardien de la paix grenoblois encourt 15 ans de réclusion.

Reportage d' Anne Hédiard, Didier Albrand & Laetitia Di Bin
Procès policier et légitime défense
Intervenants :Maître Daniel Merchat Avocat du policier; Amal Bentousi Soeur de la victime.



Sur le même sujet

Les + Lus