Décapitation de Samuel Paty : dans la région, les réactions se multiplient

Depuis l'annonce de la mort de l'enseignant de 47 ans, les réactions sont nombreuses alors que plusieurs dizaines de rassemblements sont prévus ce dimanche 18 octobre à 15 heures dans les villes de la région.

© DR
Sur les réseaux sociaux, nombreuses sont les réactions face à l'indicible. Plusieurs responsables politiques se sont exprimés via Twitter, de même que des personnalités ou des syndicats d'enseignants. 

Le SNES est l'un des syndicats d'enseignants du second degré. Il a appelé à "l'unité nationale autour de l'école pour refuser la violence et l'obscurantisme."
 
© Tweeter

Kamel Kabtane, le recteur de la grande mosquée de Lyon, se dit "abasourdi" après la décapitation d'un enseignant qui avait montré des caricatures de Mahomet. 
© Tweeter
 
Grégory Doucet, le maire (EELV) de Lyon, a tweeté sur son soutien total aux enseignants, aux journalistes et à toutes celles et ceux qui défendront notre liberté de dire et de penser.
© Tweeter
 
Le député de l'Ain, président du groupe LR à l'Assemblée nationale, demande un geste fort. Il suggère de "panthéoniser" Samuel Paty. "Parce que le Panthéon est le temple de la République." 
© Tweeter
 
Le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes s'est dit extrêmement choqué par la mort du professeur d'histoire-géographie vendredi dernier.
© Tweeter

Azzedine Gaci est membre du bureau exécutif de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) où il est responsable du dialogue inter-religieux. Il est également enseignant-chercheur à l'école d'ingénieurs CPE de Lyon. 
 
© Tweeter

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
terrorisme faits divers