Région Auvergne-Rhône-Alpes. Laurent Wauquiez ré-élu président de la Région

Après un scrutin marqué par une forte abstention, les électeurs ont désigné la liste menée par le président sortant (Les Républicains) Laurent Wauquiez comme majoritaire pour diriger la région Auvergne-Rhône-Alpes.. Suivez l'installation de l'assemblée et l'élection du président.
Durant toute la journée de ce vendredi 2 juillet, se déroule l'installation de l'assemblée des élus au Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes
Durant toute la journée de ce vendredi 2 juillet, se déroule l'installation de l'assemblée des élus au Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes © Y.Kusy
Laurent Wauquiez (Les Républicains) vient d'entendre les résultats et se lève pour rejoindre le fauteuil de président de la Région
Laurent Wauquiez (Les Républicains) vient d'entendre les résultats et se lève pour rejoindre le fauteuil de président de la Région © Y.kusy

La Région Auvergne-Rhône-Alpes reste bien à droite. La liste du président sortant Laurent Wauquiez est arrivée confortablement en tête du second tour des élections régionales avec 55,17% des suffrages, dimanche 27 juin.

L'ancien président des Républicains a confirmé la solidité de son ancrage local en battant ses adversaires de plus de 20 points.. Il n'a laissé aucune chance à la gauche rassemblée autour de l'écologiste Fabienne Grébert et au Rassemblement national d'Andréa Kotarac.

Plus précisément : Laurent Wauquiez a remporté l'élection régionale en Auvergne-Rhône-Alpes avec 55,17% des voix. Son opposante écologiste Fabienne Grébert est à plus de 20 points. Andréa Kotarac et le Rassemblement National sont à 11,18%.

"Il y a de l'émotion"

A peine ré-élu, le président (LR) de la région a accepté de livrer son sentiment juste avant de quitter l'hémicycle. (Video ci-dessous)

durée de la vidéo: 01 min 29
ITV Laurent Wauquiez après son élection à la présidence de la région AURA

Suivez ici en direct, en vidéo, la journée d'installation du Conseil régional de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Live région 02/07/2021

15h10 Plusieurs échanges entre Laurent Wauquiez et Fabienne Grébert, autour d'une proposition de Commission sur la sécurité, dont Fabienne Grébert rappelle que le thème ne fait pas partie des compétences régionales. Avec quelques traits d'humour, le président a invité ses interlocuteurs à sortir de la campagne électorale "Les choses ont été tranchées par les électeurs, et nous allons faire exactement ce pour quoi ils nous ont élus" a-t-il répondu.

La séance est terminée

14h45 Intervention de Cécile Cukiermann, du groupe PCF-LFI, qui rappelle que "le fait majoritaire ne trouve sa légitilité que dans le respect de la démocratie" explique-t-elle, faisant référence à de "mauvaises expériences passées" et des rapports "arrivés parfois tardivement" sur certains dossiers.

Intervention d'Andréa Kotarac, qui dirige le groupe RN, qui rappelle le taux d'abstention lors du scrutin régional. Il réclame de la transparence.

14h35 Le président Laurent Wauquiez annonce la liste des vice-présidents qu'il souhaite voir sièger au sein de l'executif

  1. Stéphanie Pernod Beaudon, 1ère vice-présidente, déléguée à l'économie, la relocalisation et la préférence régionale
  2. Nicolas Daragon, vice-président délégué aux finances, à l'administration générale et aux ressources humaines
  3. Lurence Fautra, vice-présidente déléguée à la santé
  4. Yannick Neuder, vice-président délégué à l'enseignement supérieur, recherche, innovation, numérique et fonds européens
  5. Florence Dubessy, vice-présidente déléguée à l'éducation et aux lycées
  6. Jean-Pierre Taite, vice-président délégué à l'agriculture
  7. Marie-Pierre Montoro-Sadoux, vice-présidente déléguée à la jeunesse, à la famille et aux seniors
  8. Renaud Pfeffer, vice-président délégué à la sécurité
  9. Sylvie Fayolle, vice-présidente déléguée au tourisme
  10. Philippe Meubier, vice-président délégué à l'aménagement du territoire et aux relations internationales
  11. Sophie Rotkopf, vice-présidente déléguée à la culture
  12. Frédéric Bonnichon, vice-président délégué à l'environnement et à l'écologie positive
  13. Ségolène Guichard, vice-présidente déléguée à l'apprentissage et à la formation professionnelle
  14. Frédéric Aguilera, vice-président délégué aux transports
  15. Sandrine Chaix, vice-présidente déléguée à l'action sociale et au handicap

Sont prévus 4 conseillers spéciaux :

Une liste qui a entraîné aussitôt une réaction des écologistes, qui reprochent notamment un manque de renouvellement dans les choix de Laurent Wauquiez. L'occasion d'une première passe d'armes entre le président LR et les élus écologistes "Juste vous rappeler qu'il y a eu un vote. C'est tellement plus intéressant quand vous faites une proposition positive. Ce qui me navre, c'est de systématiquement critiquer les élus lorsqu'ils proposent quelquechose. je crois que les électeurs vous ont envoyé le message le week-end dernier" a répondu en substance le leader Les Républicains.

C'est tellement plus intéressant quand vous faites une proposition positive

Laurent Wauquiez

14h30 Le vote permettant la composition de la Commission permanente a eu lieu.

En voici le résultat : 

14h00 Reprise de la séance. Présidée désormais par Laurent Wauquiez, la séance à repris avec un programme très précis : la fixation de la commission permanente, puis l'élection des membres de la commission permanente. Laurent Wauquiez a proposé d'effectuer un vote électronique et l'assemblée s'y est ontrée favorable à l'unanimité. 

Jean-François Debat (PS) en conversation avec Cécile Cukiermann (PCF LFI)
Jean-François Debat (PS) en conversation avec Cécile Cukiermann (PCF LFI) © Y.Kusy

Au passage, petit trait d'humour de Laurent Wauquiez envers le maire (PS) de Bourg-en-Bresse Jean-François Debat, dont le vote n'aurait pas été pris en compte pour des raisons techniques. "Je suppose que vous vouliez voter pour le groupe LW ?" lui demande le président LR. Rires dans la salle. Au passage, notez que c'est désormais Najat Vallaud Belkacem qui assumera le rôle de présidente du groupe socialiste.

12h50 La séance est suspendue pour une heure

Juste avant la pause, Fabienne Grébert a réagit au discours de Laurent Wauquiez. "Je vois toujours la même suffisance", commente-t-elle.

Fabienne Grébert, qui a obtenu 29 voix réagit juste après l'annonce de la ré-élection de Laurent Wauquiez (134 voix)
Fabienne Grébert, qui a obtenu 29 voix réagit juste après l'annonce de la ré-élection de Laurent Wauquiez (134 voix) © Y.kusy
durée de la vidéo: 01 min 12
Fabienne Grébert commente le discours de Wauquiez

 

12h20 Laurent Wauquiez est ré-élu président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Détails des votes :

• Laurent Wauquiez : 134
• Fabienne Grébert : 29
• Najat Vallaud-Belkacem : 18
• Andréa Kotarac : 17
• Cécile Cukierman : 6

Il semble, vu ces décomptes, que deux voix, issues des rangs de Laurent Wauquiez, soient allées à la gauche. L'une pour les Fabienne Grébert et l'autre pour Najat-Vallaud-Belkacem.

Juste après l'annonce de sa ré-élection, Laurent Wauquiez a d'abord été félicité par son épouse, présente dans l'hémicycle
Juste après l'annonce de sa ré-élection, Laurent Wauquiez a d'abord été félicité par son épouse, présente dans l'hémicycle © Y.kusy

Après la proclamation des résultats, Laurent Wauquiez a quitté son siège pour rejoindre son épouse, présente dans l'hemicycle. Puis il a rejoint le fauteuil de président pour prendre la parole. "Il y a 6 ans, nous n'existions pas" a-t-il rappelé, avant de poursuivre son discours. "Ce qui est fondamental pour nos habitants : tout de suite se mettre au travail" précise l'élu, qui salue ses opposants. "Il faut du courage pour combattre en politique" a-t-il ajouté. Laurent Wauquiez a répété qu'il souhaitait "Un cap clair, car pour moi c'est fondamental". 

"Le cap clair"

"Nous n'avons jamais fait mystère des valeurs fortes qui guident notre région" a rappelé Laurent Wauquiez. "La bonne gestion de l'argent public, le soutien aux classes moyennes, l'égal respect pour les territoires qu'il s'agisse des plus petites de nos cmmunes oou plus, le travail plutôt que l'assistanat, le respect, le refus du communautarisme, la défense et la transmission de notre mode de vie, l'autorité et le mérite mai aussi la solidarité envers nos ainés, le sens de l'audace et de l'entreprenariat. En deux mots, le bon sens" a-t-il conclu.

À la fin de son discours, citant Georges Pompidou sur "l'enracinement et l'audace", il a évoqué le besoin d'"horizons" et de "regarder au delà de la colline", tout en assurant que "notre région peut être la voie d'une nouvelle espérance". 

A propos de sens... Une question brûle alors les lèvres de nombreuses personnes dans l'assistance. Quel est exacement le sens de cette déclaration? S'agit-il de résumer l'action de la majorité régionale à venir, ou, peut-être, aussi, poser les bases d'une future échéance politique personnelle et nationale ? L'avenir le dira.

Najat Vallaud Belkacem présidera le groupe socialiste à l'assemblée régionale. Elle a obtenu 18 voix lors de l'élection a la présidence de l'Assemblée
Najat Vallaud Belkacem présidera le groupe socialiste à l'assemblée régionale. Elle a obtenu 18 voix lors de l'élection a la présidence de l'Assemblée

11h50 Dépouillement du vote. Le nom des candidats est prononcé à voix haute à chaque bulletin. L'ensemble de cette opération se déroule dans un silence total, impressionnant dans ce lieu.

En plein milieu de cette opération, l'élu RN Andréa Kotarac s'est levé pour aller parler avec le président sortant LR Laurent Wauquiez, avec, en main, le programme de la journée. L'échange a été bref et très photographié.

Andréa Kotarac s'adresse directement à Laurent Wauquiez pendant le dépouillement
Andréa Kotarac s'adresse directement à Laurent Wauquiez pendant le dépouillement © Y.kusy

11h40 le vote pour la présidence du Conseil régional est clos

Laurent Wauquiez vient de voter pour la présidence de la Région. Il était le dernier (par ordre alphabétique) à s'exprimer dans l'isoloir où l'ensemble des élu(e)s vient de défiler
Laurent Wauquiez vient de voter pour la présidence de la Région. Il était le dernier (par ordre alphabétique) à s'exprimer dans l'isoloir où l'ensemble des élu(e)s vient de défiler © Y.Kusy

La doyenne vient de convier les trois assesseures à procéder au dépouillement de ce vote, qui permettra de désigner le nom du futur président de cette assemblée. Même si peu de suspense intervient, le président sortant ayant acquis une large majorité lors du scrutin.

11h33 Une assemblée élue pour 6 ans, par peu d'électeurs. En attendant la fin des votes, je vous propose de revenir sur l'abstention qui a fortement marqué cette élection. L'abstention a été le premier choix des électeurs, dimanche. En Auvergne-Rhône-Alpes, elle atteint 66,63% des inscrits contre 67,41% sept jours plus tôt. Si l'Ardèche et le Cantal ont fait figures de bons élèves avec, respectivement, des taux de 59,55% et 59,67%, c'est en Haute-Savoie qu'on a le plus boudé les urnes avec une abstention à 70,66%.

10h50 Le vote pour l'élection du nouveau président de la Région a débuté. Selon un protocole très minutieux, les élus sont invités à se rendre par binôme vers les isoloirs pour voter.

Andréa Kotarac (RN) ne semble pas trop y croire

L'intégralité des candidat(e)s à cette élection ont en effet fait parvenir un document complet sur leurs intentions en cas d'élection. Parmi ces textes plus ou moins longs, on trouve la déclaration très singulière et... très succinte de l'élu du Rassemblement national, dont vous découvrez l'image ci-dessous

Texte de candidature du candidat à la présidence de région Andréa Kotarac, transmis à l'ensemble des élu(e)s et de la presse
Texte de candidature du candidat à la présidence de région Andréa Kotarac, transmis à l'ensemble des élu(e)s et de la presse © Y.Kusy

10h20 Interruption de séance à l'Assemblée régionale. Les candidatures à la présidence sont en cours de validation. Une bonne occasion de vous décrire la composition de cette assemblée.

Après un premier mandat de 6 ans, Laurent Wauquiez est conforté à la tête de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. La liste LR/UDI qu'il conduisait obtient 136 des 204 sièges de l'assemblée. C'est 23 de plus qu'en 2015. De son côté, les forces de gauche occuperont 51 fauteuils contre 57 jusque-là. Enfin, le grand perdant de ce scrutin régional, c'est le Rassemblement National qui voit son nombre d'élus divisé par deux pour passer de 34 à 17.

Pendant ce temps de suspension, le candidat Andréa Kotarac, qui a mené la campagne du Rassemblement National, reste très concentré. Les élu(e)s ne quittent pas leur siège. Le réglement, très contraint par les conditions sanitaires actuelles, l'interdit.

Andréa Kotarac (RN) vient de déclarer sa candidature à la présidence du Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes
Andréa Kotarac (RN) vient de déclarer sa candidature à la présidence du Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes © Y.Kusy
La sénatrice communiste Cécile Cukiermann s'accorde un brin de conversation avec ses voisins d'assemblée, en attendant le vote pour la présidence
La sénatrice communiste Cécile Cukiermann s'accorde un brin de conversation avec ses voisins d'assemblée, en attendant le vote pour la présidence © Y.Kusy

10h : La doyenne de l'assemblée Michèle Morel préside à l'ouverture de la séance. "Nous venons de vivre une campagne sans précédent, par le manquement de l'Etat à assurer l'information des électeurs, entre autres" explique-t-elle dans une introduction qui veut rappeler les enjeux de cette nouvelle mandature. Elle rappelle ensuite à l'ensemble des éus les modalités de l'élection du président, qui va bientôt débuter.

La gauche présente trois candidates à la présidence

Les différent(e)s candidat(e)s à la présidence de la Région se dirigent vers la doyenne pour se présenter officiellement.

Les candidat(e)s sont, sans surprise véritable, Cécile Cukiermann (PC et FdG), Fabienne Grébert (EELV), Najat Vallaud-Belkacem (PS), Laurent Wauquiez (LR) et Andréa Kotarac (RN). "L'union n'aura duré qu'une semaine!" , peut-on entendre dans les travées, en guise de commentaire aux candidatures séparées de Cécile Cukiermann, Fabienne Grébert et Najat Vallaud Belkacem, qui s'étaient pourtant unies derrière la tête de liste EELV lors du second tour. "Je l'ai découvert ce matin avant la séance" nous a confirmé Fabienne Grébert, qui s'attendait à être la seule candidate de gauche.

Environ 8h45, les élu(e)s font progressivement leur arrivée à l'Hôtel de Région, dans le quartier Confluence, à Lyon (2ème)

Le président sortant Laurent Wauquiez (LR) a fait une entrée discrète pour s'installer au 7è rang
Le président sortant Laurent Wauquiez (LR) a fait une entrée discrète pour s'installer au 7è rang © Y.kusy
Andréa Kotarac (Rassemblement national) est parmi les premiers élus arrivés sur place
Andréa Kotarac (Rassemblement national) est parmi les premiers élus arrivés sur place © Y.Kusy
Fabienne Grébert (EELV) est arrivée très souriante vers 9h
Fabienne Grébert (EELV) est arrivée très souriante vers 9h © Y.kusy
Najat Vallaud Belkacem et Jean-François Debat (Parti socialiste)
Najat Vallaud Belkacem et Jean-François Debat (Parti socialiste) © Le maire de Bourg-en-Bresse Jean-François Debat a fait son entrée en même temps que Najat Valaud-Belkacem (Parti socialiste)
Le maire (LR) de Vichy Frédéric Aguilera fait partie des nouveaux conseillers régionaux
Le maire (LR) de Vichy Frédéric Aguilera fait partie des nouveaux conseillers régionaux © Y.Kusy
Le maire (LR) du 2ème arrondissement de Lyon PIerre Oliver, où se situe l'Hôtel de Région, est également parmi les nouveaux conseillers régionaux
Le maire (LR) du 2ème arrondissement de Lyon PIerre Oliver, où se situe l'Hôtel de Région, est également parmi les nouveaux conseillers régionaux © Y.Kusy
Jérémie Bréaud maire (LR) de Bron, et nouveau conseiller régional, à son arrivée, ce matin, à l'Hôtel de région
Jérémie Bréaud maire (LR) de Bron, et nouveau conseiller régional, à son arrivée, ce matin, à l'Hôtel de région © Y.Kusy

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections région auvergne-rhône-alpes