Régionales 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes : la victoire de Laurent Wauquiez (LR), réactions et résultats par département

Publié le Mis à jour le

En position très favorable à l'issue du premier tour, Laurent Wauquiez remporte l'élection régionale en Auvergne-Rhône-Alpes avec 55,17% des voix. Son opposante écologiste Fabienne Grébert est à plus de 20 points. Andréa Kotarac et le Rassemblement National sont à 11,18%.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes reste un fief de la droite. Laurent Wauquiez (LR/UDI) sort large vainqueur du second tour des élections régionales. Le président sortant du Conseil Régional obtiendrait 55,17% des voix, c'est 22 points de plus que Fabienne Grébert et sa liste d'union EELV/PS/PCF créditée de 33,65%. Le Rassemblement National d'Andréa Kotarac arrive en 3e position avec 11,18% des suffrages exprimés.

Alors qu'il avait atteint 67,4% au premier tour dans la région, le taux d'abstention affiche une très légère baisse au second tour à 66,63%.

Traduits en nombre de sièges, ces résultats donnent 136 élus pour la liste LR/UDI, 51 pour la liste EELV/PS/PCF/LFI et 17 pour le RN.

 

Les terres de l'extrémisme sont celles qu'on lui abandonne quand on ne voit pas ce qui se passe dans le pays et quand on renonce à agir. (…) Ce soir, les extrêmes ont reculé fortement dans notre région car nous ne leur laissons aucun terrain pour prospérer.

Laurent Wauquiez (LR)

"La victoire de ce soir, c'est la victoire d'un cap clair. Ce cap clair, c'est d'abord celui du respect de la parole donnée.", a réagi Laurent Wauquiez lors de sa première prise de parole. Celui qui sera réélu dans les prochains jours à la présidence du Conseil Régional d'Auvergne-Rhône-Alpes a également insisté sur "la constance des convictions", envoyant ainsi un message à Andréa Kotarac, passé ces dernières années de La France Insoumise au Rassemblement National. Vantant son action depuis 2015 pour "la défense des classes moyennes, le refus de tout compromis par rapport au communautarisme, la sécurité", Laurent Wauquiez a souligné le recul des extrêmes dans sa région. "Nous ne leur laissons aucun terrain pour prospérer", a-t-il ajouté.

Ne nous leurrons pas, la victoire de Laurent Wauquiez, c'est la victoire de l'extrême-droite, c'est la victoire des idées d'extrême-droite que Laurent Wauquiez n'a cessé de porter.

Fabienne Grébert (EELV)

Sur les antennes de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, l'écologiste Fabienne Grébert a réagi en affirmant que "la victoire de Laurent Wauquiez, c'est la victoire de l'extrême-droite". Selon la figure de proue de la liste d'union de la gauche EELV/PS/PCF/LFI, le candidat Les Républicains "a confisqué le débat démocratique" en éludant certains sujets comme la formation professionnelle, l'échec des politiques économiques ou encore le peu d'aides consacrées à la transition écologique. Un peu plus tard, revenant sur ses propos, Fabienne Grébert a voulu interpeller l'élecorat de Laurent Wauquiez et "attirer leur attention sur ce qui est en train de se préfacer". "Pour moi, il n'y a plus véritablement de différence entre Laurent Wauquiez et l'extrême-droite", a expliqué l'élue écologiste, "La preuve en est, le Rassemblement National recule. C'est bien la preuve. D'habitude, on dit toujours que les électeurs préfèrent l'original à la copie. Et quand on parle de sécurité, c'est le Rassemblement National qui monte. Il faut reconnaître Laurent Wauquiez qu'il a bien réussi son coup".

La légitimité de cette assemblée est quand même à discuter.

Andréa Kotarac (RN)

Crédité d'un peu moins de 12% des voix, bien loin des 22,5% obtenus par le Front National au second des Régionales 2015, le Rassemblement National d'Andréa Kotarac est loin des objectifs qu'ils s'étaient fixés, en premier lieu desquels peut-être mobiliser son propre électorat. "Il faudra garder en tête que la légitimité de cette assemblée est quand même à discuter, on a beaucoup de jeunes qui se sont abstenus, toujours beaucoup d'ouvriers, beaucoup de catégories populaires", a-t-il réagi en début de soirée, "Je pense qu'il faudra aussi travailler sur les raisons, les raisons à la fois de l'abstention chez les Français et puis particulièrement chez ceux du Rassemblement National".

Les résultats du 2nd tour par département

  • Ain

M. Laurent WAUQUIEZ  (LR/UDI) -> 55,46%
Mme Fabienne GREBERT (EELV/PS/PCF/LFI) -> 29,98%
M. Andréa KOTARAC (RN) -> 14,56%

Abstention : 68,35%

  • Allier

M. Laurent WAUQUIEZ  (LR/UDI) -> 63,78%
Mme Fabienne GREBERT (EELV/PS/PCF/LFI) -> 25,45%
M. Andréa KOTARAC (RN) -> 10,77%

Abstention : 62,09%

  • Ardèche

M. Laurent WAUQUIEZ  (LR/UDI) -> 54,36%
Mme Fabienne GREBERT (EELV/PS/PCF/LFI) -> 34,08%
M. Andréa KOTARAC (RN) -> 11,56%

Abstention : 59,55%

  • Cantal

M. Laurent WAUQUIEZ  (LR/UDI) -> 72,70%
Mme Fabienne GREBERT (EELV/PS/PCF/LFI) -> 21,51%
M. Andréa KOTARAC (RN) -> 5,79%

Abstention : 59,67%

  • Drôme

M. Laurent WAUQUIEZ  (LR/UDI) -> 50,31%
Mme Fabienne GREBERT (EELV/PS/PCF/LFI) -> 35,5%
M. Andréa KOTARAC (RN) -> 14,19%

Abstention : 65,31%

  • Isère

M. Laurent WAUQUIEZ  (LR/UDI) -> 47,46%
Mme Fabienne GREBERT (EELV/PS/PCF/LFI) -> 40,10%
M. Andréa KOTARAC (RN) -> 12,45%

Abstention : 67,75%

  • Loire

M. Laurent WAUQUIEZ  (LR/UDI) -> 56,30%
Mme Fabienne GREBERT (EELV/PS/PCF/LFI) -> 31,03%
M. Andréa KOTARAC (RN) -> 12,67%

Abstention : 68,72%

  • Haute-Loire

M. Laurent WAUQUIEZ  (LR/UDI) -> 72,74%
Mme Fabienne GREBERT (EELV/PS/PCF/LFI) -> 21,11%
M. Andréa KOTARAC (RN) -> 6,15%

Abstention : 60,42%

  • Puy-de-Dôme

M. Laurent WAUQUIEZ  (LR/UDI) -> 58,48%
Mme Fabienne GREBERT (EELV/PS/PCF/LFI) -> 33,29%
M. Andréa KOTARAC (RN) -> 8,23%

Abstention : 62,86%

  • Rhône (hors Métropole de Lyon)

M. Laurent WAUQUIEZ  (LR/UDI) -> 59,39%
Mme Fabienne GREBERT (EELV/PS/PCF/LFI) -> 28,34%
M. Andréa KOTARAC (RN) -> 12,28%

Abstention : 67,03%

  • Métropole de Lyon

M. Laurent WAUQUIEZ  (LR/UDI) -> 50,43%
Mme Fabienne GREBERT (EELV/PS/PCF/LFI) -> 40,20%
M. Andréa KOTARAC (RN) -> 9,37%

Abstention : 68,84%

  • Savoie

M. Laurent WAUQUIEZ  (LR/UDI) -> 54,03%
Mme Fabienne GREBERT (EELV/PS/PCF/LFI) -> 33,97%
M. Andréa KOTARAC (RN) -> 12%

Abstention : 67,13%

  • Haute-Savoie

M. Laurent WAUQUIEZ  (LR/UDI) -> 55,68%
Mme Fabienne GREBERT (EELV/PS/PCF/LFI) -> 33,68%
M. Andréa KOTARAC (RN) -> 10,64%

Abstention : 70,66%

Ce qu'il faut retenir du premier tour

Au soir du premier tour des élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, près de 30 points séparaient la liste arrivée en tête de sa dauphine. Avec 43,8% des voix, Laurent Wauquiez avait écrasé la concurrence. Derrière le président sortant (Les Républicains) du Conseil Régional, c'est l'écologiste Fabienne Grébert qui avait le mieux tiré son épingle du jeu en récoltant 14,5% des suffrages exprimés, remportant au passage son duel avec la liste de la socialiste Najat Vallaud-Belkacem (11,4%). De retour dans l'arène politique régionale, l'ancienne ministre annonçait dès dimanche soir son ralliement à celle qui l'avait devancée. De son côté, avec 12,3% des voix le 20 juin dernier, Andréa Kotarac se qualifiait pour le second tour mais pouvait déplorer un score en net recul pour sa liste du Rassemblement National par rapport à celle du Front National qui avait recueilli 25,5% des voix en 2015.

La grande gagnante du premier tour, c'est l'abstention. Sur le territoire d'Auvergne-Rhône-Alpes, 67,41% des électeurs se sont abstenus contre 51,1% en 2015 à l'occasion du précédent scrutin régional. On peut souligner que la désaffection des urnes a été moindre dans le Cantal qui affichait la meilleure participation régionale avec 41,89% quand la Haute-Savoie avait vu seulement 28,7% de ses électeurs se rendre à dans l'isoloir. 

Enfin, quand il faut désigner le grand perdant du premier tour, les regards se tournent vers Bruno Bonnell. La liste LREM/Modem qu'il conduisait n'est pas parvenue à franchir la barre des 10%, seuil nécessaire pour se maintenir au second tour. Avec 9,82% des voix, la campagne s’arrête donc pour la liste de la majorité présidentielle qui échoue de peu dans sa tentative d’enracinement local.

La soirée électorale sur France 3 à suivre en direct

Comment les sièges au Conseil Régional sont-ils répartis ?

A l'issue de ce second tour, les résultats de chacune des listes encore en lice va permettre la répartition des sièges au Conseil Régional en accordant d'abord une prime au vainqueur. Ainsi, la liste qui arrive en tête se voit automatiquement créditée de 25% des fauteuils de l'assemblée. Ce qui reste est répartie ensuite entre toutes les listes qui ont obtenu au moins 5% des voix selon la règle de la proportionnelle à la plus forte moyenne

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité