Disparition de Maëlys : la voiture du suspect a été flashée à la sortie de Pont-de-Beauvoisin

L'information révélée par le Dauphiné Libérée nous a été confirmée par des sources proches de l'enquête : la voiture du principal suspect dans la disparition de la petite Maelys, a été flashé, le soir de la disparition, à la sortie de Pont-de-Beauvoisin en Savoie.

C'est un nouveau tournant dans l'enquête sur la disparition de la petite Maelys à Pont-de-Beauvoisin en Isère. Selon une information révélée par le journal Le Dauphiné Libéré, qui nous a été confirmée de source proche de l'enquête, le principal suspect aurait été flashé au volant de sa voiture.

Du résultat de l'analyse du cliché, dépendra la suite de l'enquête et le sort du principal suspect. Ce dernier aurait donc été flashé au volant de son Audi A3 le soir de la disparition de Maelys.

En excès de vitesse, c'est à la sortie du village de Pont-de-Beauvoisin, côté Savoie, que la voiture aurait été photographiée par un radar automatique. On ne sait pas encore ce que le cliché révèle, on ne sait pas notamment si le suspect était seul dans le véhicule ou si la fillette était avec lui.

Les gendarmes avaient, semble-t-il, cette information en leur possession depuis un certain temps. C'est ce qui pourrait avoir orienté une partie des recherches dans les gorges de Chailles et dans le lac d'Aiguebelette.

Ce samedi 23 septembre, dans un communiqué, le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, a démenti "catégoriquement" cette information.

Extrait du JT midi du 23 septembre. Journaliste : Jean-Christophe Solari



L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité