Djihad. La mère d’une adolescente embrigadée par la filière Al Nostra de Grenoble témoigne

Image d'illustration / © Pixabay
Image d'illustration / © Pixabay

Je vais vous raconter ce que c’est d’être « la mère de la terroriste ». La mère d’une adolescente embrigadée sur internet il y a trois ans raconte son chemin de croix. Un témoignage publié sur StreetVox ce lundi 30 janvier 2017.

Par Anne Hédiard

Le témoignage a été recueilli par Inès Belgacem pour StreetVox.

ça m'est tombé sur la gueule


« Le 30 septembre 2014, à 21h, je reçois un coup de fil de Dounia Bouzar. J’entends ses phrases sans les comprendre : « votre fille », « radicalisation », « Syrie », « internet ». Je sors à peine du travail, je ne sais ni qui elle est ni ce qu’elle me veut.

Nathalie raconte comment tout a commencé. Elle apprend que sa fille de 15 ans a été embrigadée par son petit copain, son recruteur, que sa place est réservée dans un convoi au départ pour la Syrie.

Tout le monde se fout de nos enfants


Nathalie raconte sa stupeur, celle de son mari. Elle raconte aussi son combat pour empêcher sa fille de partir. Le jugement de l’entourage, famille et voisins.

Et son désarroi « J’en veux à l’Etat de laisser les familles d’enfant embrigadé dans une telle situation d’abandon et de détresse ».


Sur le même sujet

Les + Lus