Bourg-les-Valence : l'école La Poudrière “césarisée”

© MaxPPP
© MaxPPP

Ancienne étudiante de l'école d'animation La Poudrière à Bourg-les-Valence, Lucrèce Andrae a reçu vendredi soir le César du meilleur court métrage d'animation. 

Par Daniel Pajonk

Lucrèce Andrae s'est vue attribuer le César du meilleur court-métrage d'animation pour son film "Pépé le Morse" tandis qu'un autre ancien de l'école La Poudrière , Benjamin Renner, était primé pour son long-métrage d'animation "Le Grand Méchant Renard et autres contes".

Lucrèce Andreas durant son allocution vendredi 2 mars à la cérémonie des Césars


Le court métrage de Lucrèce Andreas, visible gratuitement sur Arte, parle avec beaucoup de sensibilité du travail de deuil d'une famille, après la mort de du grand-père, pépé.
Pépé le Morse récompensé

Lucrèce Andreae découvre l’animation en intégrant les Gobelins à l’âge de 19 ans. Le film de fin d’étude qu’elle y réalise en groupe, Trois petits points, remporte en 2011 le prix spécial du jury au Festival d'Annecy. Emballée par l’expérience de réalisation, elle décide de s’y consacrer en intégrant la Poudrière, à Valence, où elle réalise Cocon (1 min), Shoes de lose et Changement de cap (films lauréats du concours Canal J Les espoirs de l'animation 2012) et Les mots de la carpe, film de fin d’études soutenu par Arte (2012).
Par ses films, Lucrèce Andreae s’attache à décrire avec tendresse des personnages loufoques et des situations absurdes, toujours empreints d'émotion et de poésie.

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Suicide d'une employée mucinipale à Chambéry : la famille dénonce un harcèlement au travail

Les + Lus