Crise agricole : près de 10 millions d'euros : la facture salée de la fermeture des autoroutes comme l'A7 dans la Drôme

Qui paiera la facture? Pendant 10 jours l'autoroute A7 dans la Drôme n'a pas vu passer un seul véhicule sur ses péages. Un manque à gagner conséquent pour l'entreprise Vinci autoroutes.

La Quotidienne des Régions
Tous les jours à 13h, notre rédaction vous réserve le meilleur de l'info régionale. Une sélection rien que pour vous, pour rester en lien avec vos régions.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "La Quotidienne des Régions". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Toute la traversée du département de la Drôme a été rendue impossible sur l'autoroute A7 pendant dix jours lors de la crise du monde agricole en janvier 2023.  De Chanas au nord à Montélimard au sud, des kilomètres et des kilomètres de routes vides et de stations-service désertées, du jamais vu dans l'histoire de cet axe stratégique.

Habituellement, environ 75 000 véhicules dont 15% de poids lourds, empruntent chaque jour ce tronçon. Un axe autoroutier payant, alors ces 10 jours de fermeture ont été coûteux. 9.à 10 millions d'euros de manque à gagner pour l’entreprise Vinci autoroutes qui ne souhaite pas faire de commentaire sur ces chiffres. 

Pour Pierre-Yves Péguy, directeur du Laboratoire Aménagement Economie Transports (LAET)  expert en économie des transports, une compensation financière sera négociée avec l'Etat.

"Les préfectures vont être sollicitées elles auront à trancher pour savoir s'il y a partage des frais sur la base d'un moitié/moitié ou deux tiers un tiers... Je pense qu'une période de discussion va s'engager entre les parties" 

La préfecture du département attend désormais les consignes nationales, pour gérer cette fermeture inédite.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité