Drôme : à 260 km/h, il pulvérise un record de vitesse sur l'A7 et tombe sur la case retrait de permis

Triste record pour un grand excès de vitesse dans la Drôme ce week-end et festival de retraits de permis. La palme revient à un automobiliste surpris  à une vitesse de 260 km/h sur l'autoroute A7, normalement limitée à 130 km/h. Soit le double de la vitesse maximale autorisée. 

Samedi 11 avril, un automobiliste surpris à une vitesse de 260 km/h sur l'autoroute A7, au lieu de 130. Sanction immédiate : retrait de permis !
Samedi 11 avril, un automobiliste surpris à une vitesse de 260 km/h sur l'autoroute A7, au lieu de 130. Sanction immédiate : retrait de permis ! © MAXPPP


Les gendarmes de la Drôme ont eu du pain sur la planche ce week-end de Pâques. Certains conducteurs n'ont pas hésité à prendre les routes du département pour des circuits de rallye. Dans le sud de la Drôme, les gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière ont appréhendé plusieurs automobilistes qui circulaient bien au-delà des limites autorisées de vitesse.
 

Dimanche de Pâques : excès de vitesse et non respect du confinement ! Les cumulards ne prennent pas de vacances...


Ce dimanche matin encore, les gendarmes sont sur le pied de guerre pour sonner les cloches des contrevenants. En milieu de matinée, ils ont appréhendé deux hommes circulant dans une voiture contrôlée à 163km/h sur l'A7 à hauteur de Saulce. Les deux hommes prétendaient pouvoir circuler librement "puisque testés négatifs gratuitement par le docteur Raoult". Au final ils écopent d'une amende pour non respect du confinement de 135 euros par personne et d'une amende de 90 euros pour excès de vitesse.
 
 

A 260 km/h sur l'autoroute A7 ... no comment 


Le champion des excès de grande vitesse est le conducteur d'une puissante voiture allemande : il a été appréhendé samedi 11 avril en fin de journée, peu avant 18h, alors qu'il circulait à 260 kilomètres/heure sur l'autoroute A7 limitée à la vitesse maximale de 130 km/h !
Le conducteur, un homme âgé d'une cinquantaine d'années, a été pris en flagrant délit à hauteur de la commune de Saint-Paul-Trois-Châteaux. Il remontait vers Paris au volant de sa puissante cylindrée. Il a écopé d'un retrait de permis immédiat et sa voiture a été saisie. Il écope également d'une convocation au tribunal de Valence.

Epidémie de grands excès de vitesse depuis vendredi en Drôme

Les gendarmes de la Drôme n'ont pas manqué l'occasion de communiquer sur les réseaux sociaux cette fructueuse pêche aux infractions. Au final, la journée du 11 avril s'est soldée par cinq retraits de permis. 
Il faut dire que ce festival de grands excès de vitesse avait débuté tôt samedi matin : dès 09h30 un automobiliste est arrêté par les gendarmes de la Drôme alors qu'il circulait sur l'autoroute A7 à 181km/h au lieu de 130km/h. Cet habitant d'Albon, mandataire automobile, circulait sans assurance, ont précisé les gendarmes.

Moins d'une heure plus tard, vers 10h15, rebelote avec une voiture circulant à 136km/h au lieu de 80 km/h. L'après-midi, à 16h40, on atteint des records avec une voiture flashée à 155km/h au lieu de la vitesse de 80 km/h autorisée sur route départementale. Une heure plus tard, nouvel excès avec 136km/h pour 80 km/h.  La palme est finalement revenue au quinquagénaire circulant à 160 km/h près de Saint-Paul-Trois-Châteaux. Ce dernier a indiqué se rendre à Paris pour raison professionnelle.

Du côté des forces de l'ordre, la vigilance ne va pas se relâcher : la veille, vendredi 10 avril, un homme de 27 ans, détenteur du permis de conduire depuis moins d'un an, circulait sur l'autoroute A7 à 163 km/h au lieu de 110. Son permis lui a aussi été retiré.
... gare à l'immobilisation, voire la confiscation
Dans un communiqué paru mardi 14 avril, après un week-end pascal marqué par une série impressionnante d'excès de (grande) vitesse, la préfecture de la Drôme a tenu à rappeler les fondamentaux.

A toutes fins utiles, elle souligne que les forces de l'ordre sont fortement mobilisées pour faire respecter le confinement afin de ne pas relancer l'épidémie, mais aussi et toujours sur les problème de sécurité publique et délinquance routière.

Or ce week-end, les gendarmes de la Drôme ont été passablement agacés de devoir gérer des conducteurs qui se croient "sur un cicuit privé", pour reprendre l'expression du patron de la gendarmerie de la Drôme, le colonel Deshayes.

Pour répondre à cette hausse qualifié de "forte" la préfecture de la Drôme explique donc que "des mesures d’immobilisation et de mise en fourrière administrative seront systématiquement engagées en cas de grands excès de vitesse".

Et de souligner que cette sanction peut être mise en oeuvre dès la constatation d’une première infraction dépassant les 50km/h et peut déboucher sur la confiscation du véhicule.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
autoroute économie transports faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter