Déconfinement. Drôme : baignade et pêche autorisées dans les rivières

Les bords de la rivière Drôme / © PHOTOPQR/LE DAUPHINE/MAXPPP
Les bords de la rivière Drôme / © PHOTOPQR/LE DAUPHINE/MAXPPP

Les cours d'eau de la Drôme sont de nouveau accessibles mais sous certaines conditions : activités nautiques et regroupements restent proscrits.
Lacs et plans d'eau demeurent interdits au public.

 

Par Claire Cherry Pellat

La préfecture de la Drôme autorise depuis vendredi 15 mai l'accès à ses cours d'eau, uniquement pour les activités individuelles. "Les plaisirs de la baignade ou de la pêche peuvent désormais se pratiquer dans les eaux du fleuve Rhône, des rivières Isère, Drôme, du Bez, de la Bourne et de la Lyonne….dans le respect "des gestes barrières et de la distanciation sociale". Ce qui exclut toute activité collective tels que les rassemblements sur les plages et autres pique-niques et barbecue. 
 

Autoriser pour mieux réguler

Le décret du 11 mai 2020 organisant le déconfinement  stipule que : "L'accès aux plages, aux plans d'eau et aux lacs est interdit. Les activités nautiques et de plaisance sont interdites. Le représentant de l'Etat peut toutefois, sur proposition du maire (…) autoriser l'accès aux plages, aux plans d'eau et aux lacs et les activités nautiques et de plaisance si sont mis en place les modalités et les contrôles de nature à garantir le respect des dispositions de l'article 1er et de l'article 6."

Mais l'article de ce décret ne mentionne pas l'accès aux rivières. Afin d'anticiper l'éventuel afflux du public, la préfecture de la Drôme a préféré publier un arrêté autorisant uniquement les activités individuelles. "Plutôt que de maintenir l'interdiction, nous voulions élargir les possibilités, cela nous permet de réguler la fréquentation" explique Bertrand Ducros, directeur de cabinet du préfet de la Drôme.
Les gendarmes procèdent régulièrement à des contrôles depuis le 15 mai. Les mesures semblent être respectées, "aucune difficulté particulière ne nous a été rapportée" constate Bertrand Ducros.

Soumis à l'interdiction de la pratique des activités nautiques, les loueurs d'aviron et de canoë drômois restent fermés à l'instar de leurs collègues ardéchois.
 

En Ardèche, rivières interdites

Contrairement à la Drôme, les rivières ardéchoises sont interdites au public. L'arrêté préfectoral maintenant l'interdiction jusqu'à fin mai suscite l'inquiétude des professionnels du tourisme. Mais la situation pourrait évoluer dans les prochains jours. Mardi 26 mai, un groupe de travail réunissant les services de l'Etat et les acteurs du canoë doit réfléchir à l'application du protocole sanitaire en vue d'autoriser l'accès aux rivières et les pratiques nautiques.  Si ce travail aboutit "le week-end de la Pentecôte (week-end du 30 mai) pourrait être un week-end test, qui marquerait le reprise d'activités nautiques" envisage la préfecture de l'Ardèche.
 

Une reprise au conditionnel

Cette reprise ne pourra être effective qu'en fonction de la situation sanitaire. S'il n'y pas de flambée de l'épidémie après deux semaines de déconfinement, alors il sera possible de naviguer sur les eaux ardéchoises le week-end prochain.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus