Drôme : le port du masque reste obligatoire dans les espaces publics fréquentés

La préfète de la Drôme a signé un nouvel arrêté ce 27 juillet 2021. Le port du masque en extérieur est maintenu, et le restera au moins jusqu'au 5 août. La mesure est justifiée par une nouvelle dégradation de la situation épidémiologique liée au Covid-19.
Le port du masque reste obligatoire dans la Drôme, dans les lieux extérieurs fréquentés. Un arrêté préfectoral prolonge cette mesure au moins jusqu'au 5 août compte-tenu du regain de l'épidémie de Covid dans le département.
Le port du masque reste obligatoire dans la Drôme, dans les lieux extérieurs fréquentés. Un arrêté préfectoral prolonge cette mesure au moins jusqu'au 5 août compte-tenu du regain de l'épidémie de Covid dans le département. © Delphine Goldsztejn/MaxPPP

Au 1er juillet, le taux d'incidence du Covid-19 dans la Drôme était de moins de 10 nouveaux cas positifs pour 100.000 habitants. Trois semaines plus tard, il est repassé au rouge, atteignant les 148.49. "La situation épidémiologique se dégrade de nouveau" relève la préfecture de la Drôme. "Il est nécessaire de prolonger l’obligation de port du masque en extérieur dans les lieux les plus fréquentés", est-il indiqué dans le nouvel arrêté préfectoral daté du 27 juillet 2021.

Port du masque dans l'espace public prolongé jusqu'au 5 août

En attendant l'application de la nouvelle loi sanitaire et les extensions annoncées concernant les mesures d'accès aux lieux publics, un préfet de département peut décider de l'obligation du port du masque "lorsque les circonstances locales l’exigent". Élodie Degiovanni a du coup pris un nouvel arrêté préfectoral ce 27 juillet 2021. La préfète de la Drôme maintient le port du masque obligatoire dans les lieux publics jusqu'au 5 août 2021.

Cela concerne les rassemblements publics, zones et files d'attente, notamment dans les rues piétonnes, les manifestations et spectacles de rue,  qui "constituent un risque accru de propagation du virus covid-19 en raison de la promiscuité et du brassage de population qu’ils génèrent". Commerces et centres commerciaux, leurs abords et leurs parkings, sont également considérés comme des espaces de flux et de brassages importants de personnes. Toute personne de plus de onze ans doit donc porter le masque dans ces espaces publics.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société