Bannière résultats municipales

Drôme. Réélu il y a 2 mois, le maire de Saoû (SE) préfère passer le flambeau

Maire de Saoû (SE) depuis 2008, réélu au premier tour en mars dernier, Daniel Gilles renonce à la mairie pour des raisons professionnelles et familiales. Raphaël Paillot, également sans étiquette, devient le nouveau maire de la commune.

Après 2 mandats à la mairie de Saoû (Drôme), Daniel Gilles redevient conseiller municipal. Il a été le premier maire de la Drôme à interdire les pesticides.
Après 2 mandats à la mairie de Saoû (Drôme), Daniel Gilles redevient conseiller municipal. Il a été le premier maire de la Drôme à interdire les pesticides. © Fabrice ANTERION / MaxPPP

Je ne me désengage pas, je fais plutôt un pas de côté. Mais c’est un crève-cœur…

L’émotion de Daniel Gilles est palpable lorsqu’il évoque sa récente décision de raccrocher son écharpe de maire de Saoû, village drômois de quelque 570 habitants.

Depuis mercredi dernier, il est redevenu simple conseiller municipal. Une décision difficile à prendre, pour cet homme de 48 ans, élu maire pour la première fois en 2008, réélu en 2014 puis le 15 mars dernier. "Une belle réélection", précise-t-il, "avec les voix de 97% des votants. Un résultat comme ça, ça vous prouve que vos administrés sont contents de votre travail !"

Mais cumuler la mairie, une activité professionnelle prenante et une vie de famille, c’est lourd. La crise sanitaire a précipité les choses. Daniel Gilles veut se recentrer sur sa vie professionnelle et sa vie de famille. "J’ai une double activité professionnelle, avec une chèvrerie où je produis du Picodon et une activité d’hébergement touristique (gîte et chambres d’hôtes). La crise sanitaire m’a économiquement atteint, il fallait réagir" A cela sont venus s’ajouter des soucis de santé qui ont précipité sa décision.
 

J’ai aussi une compagne et deux enfants qui ont besoin que je sois plus présent. J’étais père-maire, je redeviens père à plein temps !


Daniel Gilles n’a toutefois pris personne par surprise. En mars dernier, après deux mandats, il avait clairement dit qu’il ne souhaitait pas se représenter. Faute de remplaçant, il avait finalement accepté de rempiler, tout en précisant qu’il passerait la main à mi-mandat. Le passage de relais est donc intervenu juste plus tôt que prévu. C’est un ingénieur quadragénaire, Raphaël Paillot, qui a été élu nouveau maire de Saoû lundi dernier en conseil municipal.

Mais ce pas de côté citoyen n’enlève rien à l’engagement de Daniel Gilles. "J’ai été passionné par ma fonction et je demeure conseiller municipal au service des habitants de Saoû. Ça reste très important pour moi".



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter