Drôme : tags injurieux dans un lieu de culte musulman

La dégradation du lieu de prière a été constatée ce 30 octobre 2020 à Donzère, dans la Drôme. Des tags injurieux ont été découverts dans les locaux de l'association cultuelle musulmane de la commune.

Deux plaintes ont été déposées auprès de la gendarmerie, après la découverte de tags injurieux dans un lieu de prière et de culte musulman à Donzère. (26)
Deux plaintes ont été déposées auprès de la gendarmerie, après la découverte de tags injurieux dans un lieu de prière et de culte musulman à Donzère. (26) © Pierre-Antoine Lefort/Maxppp
Arrêtez de jouer avec les symboles religieux pour nous scinder et d'instrumentaliser la Religion à mauvaise escient ! Marie Fernandez Jacomacci, maire de Donzère, a vivement réagi, ce vendredi 30 octobre 2020, à la découverte de tags injurieux dans un lieu de culte musulman. 
 

Ces personnes qui usent et abusent de nos religions pour créer de la tension entre les citoyens n'ont pas leur place ni en France ni à Donzère ! Tout comme nous n'accepterons pas que nos églises soient bafouées, nous n'accepterons jamais que notre salle de prières soit taguée. La liberté de tous les cultes est la base de notre République et le restera.

Marie Fernandez Jacomacci, maire de Donzère

Plainte et marques de soutien


La commune a porté plainte contre ces agissements, "et nous espérons que les auteurs soient rapidement identifiés" rajoute Marie Fernandez Jacomacci.
L'élue poursuit : "j'apporte tout mon soutien à l'association cultuelle musulmane de Donzère et à son Président, Ali Benjeddi". Le père Stéphane Jacques, curé de la paroisse catholique, informé de ces tags injurieux, "condamne cette dégradation d'un lieu de prière et appelle, dans ces temps de tensions, au respect des croyants de toutes origines et de toutes confessions".
 
Les graffitis ont été découverts au lendemain de l'attentat, qui a fait trois morts, dans la Basilique de Nice. Nos confrères de France Bleu Drôme Ardèche rappellent qu'au lendemain de l'assassinat du professeur Samuel Paty, dans les Yvelines, le portail de la mosquée Al Hidaya de Montélimar (Drôme) a été enfoncé et tagué.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société faits divers justice