• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La Drômoise Elisabeth Revol, première femme française à gravir l'Everest sans oxygène

© MAXPPP/LE DAUPHINE/Antoine Chandellier
© MAXPPP/LE DAUPHINE/Antoine Chandellier

L'alpiniste Élisabeth Revol a atteint le sommet de l'Everest sans oxygène ce jeudi 23 mai. C'est le sommet le plus haut de la planète (8 848 m), dans l'Himalaya. Elle est la première Française à réussir cet exploit.

Par Emilie Henny

Il est 9h40 ce jeudi 23 mai, lorsque Elisabeth Revol et 5 compagnons atteignent le sommet de l'Everest. La Drômoise réussit l'exploit un an et demi après l'expédition du Nanga Parbat (8 126 m) où son compagnon de cordée Tomek Mackiewicz avait perdu la vie. C'est aujourd'hui, la première femme française à gravir les 8 848 mètres qui mènent au sommet sans oxygène.

Sur Facebook, son sponsor la qualifie de femme "qui sort de l'ordinaire" avant d'annoncer son exploit.


Une tentative en 2017

Au printemps 2017, l'alpiniste avait déjà fait une première tentative à l'Everest dans le cadre d'un projet d'enchainement Makalu-Lhotse-Everest. Le mauvais temps l'avait repoussée à 8 500 mètres.
 

Première femme française

Élisabeth Revol devient la neuvième femme a réussir l'Everest sans oxygène et la première française. C'est la néo-zélandaise Lydia Bradey qui fut la première à réussir l'exploit à l'automne 1988.

Selon son sponsor, le prochain objectif d'Élisabeth Revol serait le Lhotse, dans l'Himalaya, le quatrième plus haut sommet du monde (8 516 m). 

A lire aussi

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : malgré le retour de la pluie, les cultures peinent à se remettre de la sécheresse

Les + Lus