Le village des marques, à Romans-sur-Isère, affiche un chiffre d’affaires record et fête cette année ses 25 ans.

Le village des marques de Romans-sur-Isère affiche une insolente réussite à l'heure des contraintes budgétaires pour les familles. Un chiffre d'affaires "record" est annoncé par la direction du spécialiste des prix réduits. Le centre "Marques Avenue" fête, cette année, ses 25 ans.

Le village des marques de Romans-sur-Isère a ouvert ses portes en 1999. À l'époque, quarante-quatre boutiques offraient déjà au public des prix remisés toute l'année. Elles sont désormais quatre-vingt-six. Même si certaines sont contraintes à la fermeture, le centre affiche de bons résultats financiers.

"Entièrement piéton"

Les clients croisés donnent presque tous les mêmes raisons. Quand on leur demande pourquoi ils viennent ici, alors que le centre-ville est à deux pas, ils disent "c'est facile pour se garer, c'est plus tranquille et, en plus, le centre commercial est entièrement piéton". Une jeune retraitée, venue de Valence, trouve "les tarifs intéressants sur des produits de marque". Un couple de retraités s'amuse. "On est venu parce qu'on a loupé la fête des Pères". Ils expliquent que les tarifs sont toujours aussi attrayants pour eux.

Une stratégie commerciale "Outlet"

La stratégie du groupe est basée sur le "Outlet". Un anglicisme qui signifie "sortie d'usine". Ce concept a évolué avec le temps pour arriver à une stratégie commerciale basée sur des prix soldés toute l'année pour des produits des collections des années antérieures.

C'est un modèle résiliant face aux crises économiques. On a une promesse de -30 % de démarque sur les prix, auxquels s'ajoutent les promotions lors des soldes, parce que nous vendons les collections des années précédentes.

Marianne Valla, directrice de "Marques Avenue" de Romans-sur-Isère

"Une année record"

La directrice du centre ne communiquera pas le chiffre d'affaires réalisé en 2023. Elle reconnaît malgré tout "une année record, on a fait 3 % de plus que l'année précédente" se réjouit-elle.

Le succès de la franchise s'explique, en partie, grâce à sa localisation. Le centre n'est qu'à quelques pas du centre-ville de Romans. Un centre-ville qui avait été marqué par des fermetures en cascade des petits commerces. Depuis qu'elle s'est installée ici, Marie ne regrette pas. "Les boutiques en ville, ça s'essouffle, c'est plus compliqué" dit-elle un brin résignée.

Ici, on ne garde pas de stock. On a beaucoup de passage, des prix attractifs, les accès sont faciles. On a touché une nouvelle clientèle, grâce au flux.

Marie Wagner, responsable d'une enseigne

"Des remises sur les remises"

Reste que, pour certains, la crise est passée par là. Dans sa boutique, Mathilda range les portiques de vêtements. Elle a constaté une légère baisse de la fréquentation. "Les samedis de 2024 ne sont pas les samedis d'avant", précise-t-elle. "Même en s'installant ici, des boutiques ferment à cause du pouvoir d'achat qui est en baisse". Elle ajoute : "des clients nous demandent des remises sur les remises". Son enseigne est sur le point de fermer définitivement. Tout est soldé, "remises exceptionnelles", peut-on lire sur les pancartes.

Près de 2 millions de visiteurs

Pourtant, le centre semble avoir encore de beaux jours devant lui. Il revendique 1,6 million de visiteurs par an. Il s'est agrandi avec les années. Le panier moyen dépensé est de 120 euros par visiteur. La stratégie commerciale s'oriente vers le développement durable selon la direction du centre. Des boutiques plus locales et "éthiques" vont bientôt voir le jour.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité